Le site officiel de l'Eminent Guide de la république Islamique d'Iran

Le «Feu à volonté» signifie un travail culturel spontané

À l’occasion de l’Aïd al-Fitr et en gratitude d’un mois de jeûne et de soumission à Dieu Tout-Puissant, le peuple croyant et pratiquant de l’Iran islamique a célébré la prière de l’Aïd partout dans le pays pour rendre grâce à Dieu et lui demander ses meilleurs bienfaits. LeMossalla de l’Imam Khomeini à Téhéran a été le lieu privilégié de cette présence enthousiaste des fidèles, car la prière de l’Aïd al-Fitr y a été dirigée par le Guide suprême de la Révolution islamique, l’honorable Ayatollah Khamenei.

Au début du sermon de la prière de l’Aïd al-Fitr, l’honorable Ayatollah Khamenei a affirmé que le mois de Ramadan de cette année était une « bénédiction » au vrai sens du terme. Dans l’optique du Guide suprême de la Révolution islamique, « la pratique du jeûne pendant les jours de chaleur », « la présence remarquable des jeunes aux réunionsconsacrées à l’apprentissage du Coran et des sciences religieuses », « les modestes cérémonies de rupture de jeûne dans les mosquées et les quartiers », « la collecte de fonds pourlibérer les prisonniers condamnés pour des infractions nonintentionnellesou pour financer les traitements médicaux des nécessiteux », « les prières et les supplications deLaylat al-Qadr [Nuit de la Destinée] » sont autant de signes de l’ambiance spirituelle qui domine notre société.Tout cela augmente la force spirituelle du peuple et l’encourage à arpenterles chemins difficiles qui se dressent devant lui. Il faut donc reconnaître la valeur de ces ressources spirituelles et les préserver.
Le Guide suprême de la Révolution islamique a considéré « la tenue des marches grandioses de la Journée mondiale de Qods par temps chaud » comme l’une des marques du mois béni de Ramadan, en soulignant : « Cette marche grandiose était une action historique et grandiose qui restera comme une source de fierté dans l’histoire de notre nation », a déclaré l’honorable Ayatollah Khamenei.
Pour le Guide suprême de la Révolution islamique, la marche de la Journée mondiale de Qods, la participation enthousiaste des Iraniens aux élections et la puissante offensive du Corps des gardiens de la Révolution islamique contre les ennemis constituent des « acquis sociaux » de grande valeur et des sources de fierté et d’espoir pour le peuple. En soulignant la nécessité de les sauvegarder, l’honorable Ayatollah Khamenei a affirmé : « La sauvegarde de ces acquis précieux nécessite le renforcement de l’unité et de la solidarité de la nation, la préservation de l’ardeur révolutionnaire et l’action en vue de réaliser les objectifs et les idéaux de la Révolution. »
Le Guide suprême de la Révolution islamique a souhaité que l’on formele plus rapidement possible le nouveau gouvernement : « Étant donné que cette année a été baptisée “Année de l’Économie de Résistance : productivité et emplois”, le nouveau gouvernement devra entreprendre de grands projets, à l’aide des citoyens, pour relancer avec sérieux et diligencela productivité et résoudre le problème de l’emploi pour les jeunes. »
L’honorable Ayatollah Khamenei a ajouté que le travail culturel comptait parmi les affaires les plus importantes du pays. Mettant en garde contre les tentatives d’infiltration de l’ennemi dans le domaine culturel, il a déclaré : « Outre les autorités gouvernementales concernées, les grandes forces populaires, les jeunes ayant de bonnes idées, novateurs et aptes à agir, doivent intervenir dans un esprit de “feu à volonté”, pour colmaterles brèches qui risquent de permettre à l’ennemi une infiltration culturelle. »
Pour définir le concept de « feu à volonté », le Guide suprême de la Révolution islamique a déclaré : « Ce concept de “feu à volonté” signifie un travail culturel spontané et parfait, et ne veut dire aucunement l’anarchie oula grossièreté verbale qui donneraient aux mauvaises langues l’occasion de se plaindre en mettant le courant révolutionnaire du pays dans une position défensive. »
L’honorable Ayatollah Khamenei a ajouté : « Les forces révolutionnaires, qui désirent que le pays progresse vers ses objectifs élevés, doivent être plus vigilantes que quiconque pour que le calme soit maintenu et que les lois soient respectées dans le pays, afin d’empêcher les ennemis d’exploiter [les désordres]. »
Lors de la dernière partie de son sermon, le Guide suprême a abordé les problèmes du monde musulman, en particulier la situation au Yémen, qui, avec le Bahreïn et le Cachemire, est l’une des cicatrices les plus saillantes sur le corps de l’Oumma islamique. L’honorable Ayatollah Khamenei a ajouté : « Comme la République islamique, le monde de l’islam, en particulier les savants musulmans éclairés, doit affirmer ouvertement son désaveu des oppresseurs et des tyrans qui se rendent coupables d’une agression contrele peuple yéménite pendant le mois de ramadan. Il doit affirmer son soutien à ces personnes opprimées et aborder les autres problèmes du monde musulman, même si une telle prise de position déplaît aux tyrans. »

 

700 /