Le site officiel de l'Eminent Guide de la république Islamique d'Iran

Il faut exercer des pressions sur le gouvernement du Myanmar

Au début de son cours spécialisé de théologie (Kharedj), le mardi 12 septembre 2017 au matin, le Guide suprême de la Révolution islamique, l’honorable Ayatollah Khamenei, a évoqué les événements tragiques qui se produisent au Myanmar, et a vivement critiqué le silence et l’inaction des organisations internationales et des faux défenseurs des droits de l’homme face à ce drame. Le Guide suprême de la Révolution islamique a estimé que la meilleure solution à ce problème serait une action coordonnée des États musulmans pour exercer des pressions politiques et économiques sur le « gouvernement cruel » du Myanmar. « La République islamique d’Iran a le devoir de prendre position, explicitement et avec courage, contre l’oppression et l’injustice partout dans le monde », a ajouté l’honorable Ayatollah Khamenei.

Le Guide suprême de la Révolution islamique a affirmé que toute lecture de ces événements qui les réduirait à un simple conflit religieux entre les musulmans et les bouddhistes serait fausse et sans fondement. Et d’ajouter : « Il est tout à fait possible que le fanatisme religieux ait joué un rôle dans ces événements, mais il s’agit là d’une question tout à fait politique, car c’est le gouvernement du Myanmar qui en est le responsable. Et à la tête de ce gouvernement, il y a une femme cruelle, lauréate du Prix Nobel de la paix. En réalité, ces événements ont signé l’acte de décès du Prix Nobel de la paix. »
L’honorable Ayatollah Khamenei a affirmé : « Le gouvernement cruel du Myanmar est en train de commettre ces crimes sous les yeux des responsables des États islamiques, des organisations internationales et des gouvernements hypocrites et menteurs qui prétendent défendre les droits de l’homme. »
Le Guide suprême de la Révolution islamique a critiqué ensuite le secrétaire général de l’Organisation des Nations unies, qui s’est contenté de condamner verbalement les crimes commis au Myanmar, avant d’ajouter : « Les faux défenseurs des droits de l’homme font parfois du tapage pour s’opposer à la peine prononcée par la justice contre un criminel, mais ils ne font preuve d’aucune réaction devant le massacre et la mise en errance de dizaines de milliers de personnes au Myanmar. »
L’honorable Ayatollah Khamenei a insisté sur la nécessité d’une action concrète de la part des États musulmans, et a précisé : « Par action concrète, nous n’entendons pas une expédition militaire, mais des pressions politiques, économiques et commerciales qui doivent être imposées au gouvernement du Myanmar. Les organisations internationales doivent dénoncer haut et fort ces crimes. »
Le Guide suprême de la Révolution islamique a affirmé que l’Organisation de la coopération islamique devrait tenir une réunion d’urgence pour examiner les événements du Myanmar. L’honorable Ayatollah Khamenei a conclu : « Le monde actuel est un monde dominé par l’oppression et l’injustice. La République islamique d’Iran doit se réserver l’honneur de prendre position, explicitement et avec courage, contre l’oppression partout dans le monde, que ce soit dans les territoires occupés par les sionistes, au Yémen, à Bahreïn ou au Myanmar. »

 

700 /