Le site officiel de l'Eminent Guide de la république Islamique d'Iran

Vains efforts US pour reconnaître Qods comme capitale d’Israël

Le Guide suprême de la Révolution islamique, l’honorable Ayatollah Khamenei, a reçu en audience, le mardi 16 janvier 2018, les participants à la Conférence de l’Union parlementaire des États membres de l’OCI (Organisation de la coopération islamique).

Lors de cette audience accordée aux participants à cette 13e Conférence de l’Union parlementaire de l’OCI, le Guide suprême de la Révolution islamique, l’honorable Ayatollah Khamenei, a, entre autres, fait allusion à la situation en Palestine, à Bahreïn et au Yémen.
« Lorsqu’il s’agit de questions essentielles, le monde de l’islam doit parler haut et fort », a affirmé l’honorable Seyyed Ali Khamenei, selon lequel « la Palestine » et « l’unité du monde musulman » font partie de ces questions.
« Déployer des efforts pour parvenir aux progrès scientifiques fait aussi partie des questions les plus importantes du monde musulman ; l’expérience de la RII a montré que grâce aux efforts et en s’appuyant sur les talents de la jeune génération, il était possible de rehausser son expertise scientifique et d’intégrer les pays disposant du savoir-faire scientifique dans divers domaines importants. »
Le Guide suprême de la Révolution islamique a ensuite fait allusion à la « responsabilité religieuse et historique » des pays et États musulmans à l’égard d’importantes révolutions qui se produisent dans le monde.
« S’agissant des affaires essentielles et de grande importance de nos jours, il incombe au monde musulman de jouer son rôle, pour éviter l’expérience amère des décennies précédentes et pour empêcher que les impacts à long terme de l’hégémonie des grandes puissances ne se reproduisent. »
Le Guide suprême de la Révolution islamique s’est attardé également sur les moyens de contrer la propagande occidentale :
« Il ne faut surtout pas permettre que la dangereuse machine de propagande occidentale — dont les sionistes ont assumé dans une large mesure la gestion — continue d’ignorer intentionnellement les questions importantes du monde musulman et de les oblitérer par sa conspiration du silence. »
Mais cette machine de propagande de l’Occident, il est possible, selon l’honorable Ayatollah Khamenei, de la vaincre :
« Vaincre les sionistes sur le front de la guerre douce est possible ; de la même façon que dans la guerre dure au Liban, ils ont échoué et se sont vus obligés de reconnaître leur défaite. »
La Palestine doit être considérée comme étant la plus importante question du monde musulman, du point de vue du Guide suprême de la Révolution islamique qui, à ce propos, a souligné :
« En ce qui concerne l’affaire palestinienne, trois événements se sont produits : “l’occupation du territoire”, “l’exil collectif de millions de gens” et “les massacres et les immenses crimes contre l’humanité” ; et l’on ne connaît pas de tyrannie d’une si grande ampleur dans toute l’Histoire. »
Partant, « défendre la Palestine » est un devoir collectif, selon l’honorable Ayatollah Khamenei qui a ainsi clarifié son opinion à ce sujet : « Il ne faudrait pas croire que la lutte contre le régime sioniste ne mène à rien ; au contraire, grâce à Dieu et avec sa bénédiction, les exploits et la lutte contre ce régime vont aboutir à des résultats concrets, d’autant plus que le courant de la Résistance a fait des progrès remarquables par rapport aux années précédentes. »
« Les sionistes proféraient un jour leur célèbre slogan sur leur prétendu droit à gouverner du Nil à l’Euphrate ; aujourd’hui, ils se sont vus obligés d’ériger un mur autour d’eux-mêmes, pour se protéger », a affirmé l’honorable Ayatollah Khamenei.
Et d’ajouter : « La Palestine est certes un ensemble de territoires unis par une longue histoire et allant de la Méditerranée au Jourdain. Qods est la capitale de la Palestine, c’est une vérité indiscutable. »
Le Guide suprême de la Révolution islamique a qualifié d’« une sottise de trop » la récente décision des États-Unis concernant le statut de Qods. « Ils ne seront pas capables de le faire ; leurs efforts s’avéreront stériles », a-t-il précisé.
L’honorable Ayatollah Ali Khamenei a également dénoncé les États qui adhèrent aux complots régionaux des Américains et des Israéliens :
« Les États qui, dans la région, aident les Américains et les sionistes à combattre leurs frères musulmans commettent un crime évident ; ce que font les Saoudiens en est l’exemple. »
« L’unité du monde musulman » constitue une autre question essentielle, selon le Guide suprême de la Révolution islamique, qui a ensuite développé ce thème de la façon suivante :
« Nous avons la conviction que le monde musulman, à la faveur de sa grande population, de son grand potentiel et de sa place ultra-stratégique dans le monde, sera capable de devenir une puissance considérable et redoutable. À ceux-là mêmes qui affichent ouvertement leur hostilité, nous avons déclaré être ouverts à une approche fraternelle, bien qu’ils refusent une telle approche. »
L’honorable Ayatollah Khamenei a ensuite évoqué l’exigence que les pays islamiques agissent de concert et mettent en commun leurs efforts.
Il a aussi et surtout mis en garde contre le complot américano-sioniste consistant à vouloir assurer la sécurité d’Israël, en provoquant la guerre et l’effusion de sang au sein du monde musulman.
« Déployer des efforts pour parvenir au progrès scientifique » constitue un autre souci et besoin essentiel du monde musulman, selon le Guide suprême de la Révolution islamique, qui a ajouté :
« Le monde occidental a profité des découvertes scientifiques afin de se procurer richesse et pouvoir sur la scène internationale et exercer son hégémonie sur la planète. »
L’honorable Ayatollah Khamenei a affirmé que cette connaissance scientifique avait débouché sur la tyrannie, l’arrogance et l’exploitation, parce que le monde occidental manquait de foi et de religion, et était donc incapable de digérer et ses propres progrès scientifiques et de les orienter sur le droit chemin.
« De ce fait, le monde musulman doit accomplir des progrès scientifiques afin de mettre fin à cette hégémonie et c’est une tâche que nous sommes parfaitement capables de réussir. »
L’honorable Ayatollah Khamenei a fait allusion à l’expérience réussie du peuple iranien en termes de progrès scientifiques.
« En s’appuyant sur ses jeunes talents et alors qu’il était frappé de sanctions, l’Iran islamique a su parvenir aux technologies nécessaires dans divers domaines importants, comblant ainsi un écart naguère substantiel. »
« Les jeunes Iraniens ont accompli de nos jours de grands progrès en matière de médecine, de nanoscience, de cellules souches et d’industrie nucléaire », a également précisé le Guide suprême de la Révolution islamique.
Dans la suite de son discours, le Guide suprême de la Révolution islamique a évoqué l’impératif de dénoncer les allégations mensongères des États-Unis. En ce qui concerne leurs prétentions de défendre les droits de l’Homme, l’honorable Ayatollah Khamenei a précisé : « Celui qui est au pouvoir aujourd’hui aux États-Unis exprime de la façon la plus explicite et claire les positions de ce pays. En fait, ses prédécesseurs avaient eux aussi ces mêmes positions, mais ils n’avaient pas l’habitude de l’exprimer si ouvertement. Le cas le plus explicite de cette approche se manifeste dans ses récentes déclarations sur l’Afrique, l’Amérique latine et d’autres peuples, ce qui va d’ailleurs à l’encontre des droits de l’homme. Il est donc impératif de divulguer ses prétentions mensongères. »
Un autre exemple de prétentions infondées du gouvernement américain consiste en sa « lutte contre le terrorisme ».
À ce propos, le Guide suprême de la Révolution islamique a déclaré : « Les Américains répètent leurs slogans en faveur de la lutte contre le terrorisme alors qu’ils soutiennent ouvertement le régime sioniste. Par ailleurs, de l’aveu du président actuel des États-Unis — comme il avait dit lors de la campagne électorale —, les Américains ont été le facteur principal de l’apparition de Daech et l’ont soutenu jusqu’à son dernier souffle. »
Dans l’optique de l’honorable Ayatollah Khamenei, c’est en révélant ces mensonges que l’on pourra informer et influencer les opinions publiques et l’élite de la société.
De même, l’honorable Ayatollah Khamenei a évoqué la nécessité de donner suite aux cas mentionnés dans la déclaration finale de la Conférence de l’Union parlementaire des États membres de l’OCI, ajoutant : « Ce que nous recommandons et ce sur quoi nous insistons, ce sont les cas que nous avons nous-mêmes réussi à faire aboutir. »
À titre d’exemple, l’honorable Ayatollah Khamenei a fait allusion à la résistance du peuple iranien face à la guerre économique lancée par les ennemis, et a ajouté :
« Les sanctions sont un ingrédient de cette guerre économique qu’ils ont menée des années durant jusqu’à ce qu’elle atteigne son paroxysme ; aujourd’hui encore, cette guerre économique se poursuit, mais le peuple iranien a résisté et ne s’est pas résigné. Désormais, le peuple transformera les sanctions en outil de promotion économique. »
Le Guide suprême de la Révolution islamique a aussi ajouté que la « démocratie religieuse » constituait un autre acquis du peuple iranien, ce qui d’ailleurs a largement contribué à sa croissance matérielle et spirituelle.
« Grâce à Dieu, le peuple iranien a su, jusqu’à aujourd’hui, déjouer les complots américains et il continuera de le faire à l’avenir », a fait remarquer l’honorable Ayatollah Khamenei.
L’honorable Ayatollah Khamenei a émis l’espoir que les progrès accomplis par le peuple iranien pourraient fournir une motivation pour le monde musulman en vue de se renforcer face à l’Arrogance mondiale.
Avant le discours de l’honorable Ayatollah Khamenei, le président du Parlement iranien, Ali Larijani, a remis un rapport sur la 13e Conférence de l’Union parlementaire de l’OCI. Le rapport précise :
« Lors de cette conférence, les chefs du pouvoir législatif des pays islamiques ont traité de diverses questions, y compris de l’élargissement des coopérations économiques et commerciales, de la question du terrorisme et des ingérences américaines afin de perturber la sécurité dans les pays islamiques, ainsi que de la profanation de la noble Qods. Ils ont aussi et surtout réitéré que Qods appartient à la terre historique de la Palestine. »

 

 

700 /