Le site officiel de l'Eminent Guide de la république Islamique d'Iran

Bientôt vous célébrerez la prière à Qods 

Le Guide suprême de la Révolution islamique, l’honorable Ayatollah Khamenei a reçu en audience, le jeudi 1er mars 2018, le ministre syrien des Œuvres pieuses et une délégation d’oulémas de la Syrie. Au cours de cette rencontre, le Guide suprême de la Révolution islamique a insisté sur la poursuite du soutien de la République islamique d’Iran à la Syrie qui constituait le front du combat contre les ennemis de l’Islam. L’honorable Ayatollah Khamenei a ajouté que la victoire appartiendrait aux nations croyantes et combattantes. En insistant sur la nécessité de la convergence autour des points communs de tous les musulmans. « Nous souhaitons tous voir le jour où vous célébrerez la prière à Qods », a déclaré le Guide suprême de la Révolution islamique. 
Le Guide suprême de la Révolution islamique a rendu hommage au président syrien, Bachar al-Assad, avant d’ajouter : « La Syrie est aujourd’hui en première ligne. Par conséquent, notre devoir à tous est de soutenir la Syrie et sa résistance. Il ne faut néanmoins pas oublier que M. Bachar al-Assad est apparu sur la scène comme un grand combattant et il a su résister sans hésitation et avec force, est cela est très important aux yeux de sa nation. » 
L’honorable Ayatollah Khamenei a affirmé que la faiblesse de certaines nations venait de la faiblesse de leurs dirigeants. Le Guide suprême de la Révolution islamique a ajouté que les ennemis ne pouvaient rien faire contre une nation dont les dirigeants sont fiers de leurs origines, de leur identité et de leur religion.
L’honorable Ayatollah Khamenei a déclaré : « La République islamique d’Iran est entrée dans la 40e année de son existence, et il ne faut pas oublier que dès le premier jour de l’avènement de la Révolution, ses ennemis, à savoir les États-Unis, l’ex-Union soviétique et l’OTAN, ainsi que les régimes rétrogrades de la région se sont tous réunis pour tenter de la renverser, mais n’y ont pas réussi, car la République islamique d’Iran a résisté et elle s’est renforcée. »
Le Guide suprême de la Révolution islamique a déclaré que la foi et l’effort sont les clés de la victoire et a ajouté : « La victoire appartient à l’être pieux et engagé, et notre devoir à tous est de défendre l’Islam et l’Ordre islamique. Par conséquent, nous devons mettre de côté les différends et ignorer les personnes qui marchent en dehors de notre cercle de solidarité, s’ils ne dépendent pas directement des politiques de l’Arrogance mondiale. »
Dans une autre partie de ses propos, l’honorable Ayatollah Khamenei a souligné que le devoir de l’Oumma islamique face aux efforts divisionnistes de l’Arrogance mondiale ou des politiques des dirigeants saoudiens consisterait à contrer tous ces efforts. À ce propos, l’honorable Ayatollah Khamenei a déclaré : « Nous n’acceptons pas un chiite soutenu par Londres ni un sunnite soutenu par les États-Unis et Israël, parce que l’Islam s’oppose à la mécréance, l’oppression et l’arrogance. »
Le Guide suprême de la Révolution islamique a affirmé : « Il y a quelques années, le régime sioniste avait dit qu’en espace d’une période de vingt-cinq ans, il réaliserait un tel ou tel projet contre les intérêts de l’Iran. J’y ai réagi à la même époque et je leur ai répondu qu’ils ne seraient pas là dans vingt-cinq ans pour voir ce qui arriverait plus tard. »
Avant les propos du Guide suprême de la Révolution islamique, le ministre syrien des Œuvres pieuses, Abdul Sattar al-Sayed a remis les salutations du président syrien, Bachar al-Assad à l’honorable Ayatollah Khamenei. « Nous vous faisons part de la gratitude du peuple syrien pour les positions adoptées par la République islamique d’Iran dans la défense des droits des Syriens et dans la lutte contre le terrorisme sioniste et takfiriste », a déclaré le ministre syrien des Œuvres pieuses. 
« La République islamique d’Iran a créé un arc de résistance à l’oppresseur allant de Téhéran à Damas jusqu’au Liban, et cela nous a imposé le devoir de planifier tous ensemble, comme une seule force unifiée, la libération de Qods. » Le ministre syrien a déclaré : « Nous croyons en la promesse de la victoire pour les combattants et les patients, le tout sous la direction de votre Excellence. »
 

700 /