Le site officiel de l'Eminent Guide de la république Islamique d'Iran

Le ministère du Renseignement doit rester révolutionnaire

Le Guide suprême de la Révolution islamique, l’honorable Ayatollah Khamenei, a reçu en audience, mercredi 18 avril 2018, le ministre du Renseignement, ainsi que les hauts responsables et une partie du personnel de son ministère. Au cours de cette rencontre, le Guide suprême de la Révolution islamique a déclaré que le ministère du Renseignement était un organe révolutionnaire et que son personnel était toujours des enfants de l’Imam Khomeiny et de la Révolution islamique.
L’honorable Ayatollah Khamenei a insisté sur la nécessité du mouvement révolutionnaire à cent pour cent au sein du ministère du Renseignement dans les différents aspects de la guerre de renseignement contre le large front des ennemis de la République islamique d’Iran. À ce propos, le Guide suprême de la Révolution islamique a déclaré : « L’un des axes les plus importants de cette guerre porte sur les efforts de l’ennemi pour s’infiltrer dans les calculs et les plans des responsables du pays, tout en essayant de changer les croyances et les convictions des citoyens. Dans cette guerre, il faut prendre des mesures nécessaires pour nous défendre et pour barrer la voie sur toute infiltration de l’ennemi, mais il faut également passer à l’offensive tout en évitant le simplisme et la négligence. »
Au début de son discours, l’honorable Ayatollah Khamenei a évoqué l’arrivée du mois de Chaaban, et a souligné que comme les mois de Rajab et Ramadan, ce mois est également une bonne occasion pour renforcer les liens avec Dieu et avec le noble Coran, en profitant des prières de ce mois-ci pour acquérir plus de volonté et de connaissance sur le droit chemin de Dieu. 
Le Guide suprême de la Révolution islamique a rappelé la formation du ministère du Renseignement après la victoire de la Révolution islamique, avant de déclarer : « L’appareil de renseignement a été formé, dès le début, d’une manière seine et il a continué son existence devant toutes les épreuves. »
L’honorable Ayatollah Khamenei a souligné que tous les responsables et les membres du personnel du ministère du Renseignement sont les enfants de l’Imam Khomeiny et de la Révolution islamique, et d’ajouter : « Par conséquent, le ministère du Renseignement et son personnel doivent rester à cent pour cent révolutionnaire et agir d’une manière révolutionnaire. » 
Le Guide suprême de la Révolution islamique a affirmé que le ministère du Renseignement se soumettait à la politique générale de l’Ordre islamique, à l’instar d’autres pays du monde où les organes de renseignement se soumettaient aux politiques générales de leur système étatique. 
L’honorable Ayatollah Khamenei a insisté sur l’importance du cadre que le défunt Imam Khomeiny a établi pour les politiques de la République islamique d’Iran, conformément aux propos et au testament politique du fondateur de la République islamique d’Iran. À ce propos, l’honorable Ayatollah Khamenei a déclaré : « Par définition, le leadership est une partie intégrante du système et non pas le système lui-même. » Le Guide suprême de la Révolution islamique a déclaré que tout jeu politique à l’intérieur du ministère du Renseignement serait un péché, en affirmant qu’au sein de ce ministère il n’y a qu’un camp, c’est-à-dire le camp de la Révolution.
Le Guide suprême de la Révolution islamique a appelé tous les membres du personnel du ministère du Renseignement à étudier minutieusement le testament politique du défunt Imam Khomeiny et ses propos, et d’ajouter : « Tous les membres du ministère doivent se familiariser avec les fondements et les principes de la Révolution et d’agir dans ce cadre révolutionnaire. » 
Dans une autre partie de son discours, le Guide suprême de la Révolution islamique a évoqué la grande guerre contre la République islamique d’Iran, avant d’ajouter : « Nous sommes au cœur d’une grande guerre entre la République islamique face à un large front des ennemis. »
Selon le Guide suprême de la Révolution islamique, les services d’espionnage de l’ennemi n’ont pu rien faire contre l’Iran malgré leurs vastes moyens. Mais, si nous nous laissons prendre par la négligence, nous risquerons de perdre cette guerre, et le simplisme pourra nous asséner des coups durs. »
Pour décrire les différents aspects de cette guerre de renseignement, l’honorable Ayatollah Khamenei a déclaré : « Dans cette guerre, les méthodes et les moyens ont une grande importance, dont l’infiltration et le vol des informations, l’effort pour changer les calculs de l’ennemi, l’effort pour changer les croyances et les convictions des citoyens, créer des problèmes économiques et financiers ou créer des troubles sécuritaires. »
Quant aux récentes évolutions dans le marché des changes, l’honorable Ayatollah Khamenei a déclaré : « Lorsqu’on étudie avec plus d’attention cette affaire, il est possible d’y voir la trace des puissances étrangères et de leurs services de renseignement. »
Le Guide suprême de la Révolution islamique a souligné : « Dans cette guerre et face au front large des ennemis, il ne faut pas se limiter aux mesures défensives, mais passer aussi à l’offensive afin que le jeu soit contrôlé et déterminé par nos organes de renseignement. »
L’honorable Ayatollah Khamenei a affirmé que l’une des voies permettant de contrer les activités du front ennemi passe par des planifications à long terme pour rendre possible la prévision des événements de l’avenir et l’analyse précise par les services de renseignement des informations. 
Dans l’optique du Guide suprême de la Révolution islamique, plus d’attention aux risques de l’infiltration est l’un des moyens permettant de contrer l’offensive de l’ennemi. À ce propos, l’honorable Ayatollah Khamenei a déclaré : « Les individus qui sont dépositaires de la sécurité du pays et des citoyens doivent prendre très au sérieux la question de l’infiltration des ennemis. Ils doivent avoir la compétence nécessaire. Il faut donc accorder une importance extrême à la compétence de ces individus. Tous les organes ont la responsabilité de prendre en compte l’avis du ministère du Renseignement dans ce domaine. »
Dans une autre partie de son discours, le Guide suprême de la Révolution islamique a conseillé les organes de renseignement à développer leur coopération professionnelle. 
L’honorable Ayatollah Khamenei a mis l’accent ensuite sur l’importance de la lutte contre la corruption, et d’ajouter : « La lutte contre la corruption doit être prise au sérieux, et il faut se battre contre les artères principales. C’est très important parce que la corruption risque de propager la frustration mentale des individus et de toute la société. »
Selon le Guide suprême de la Révolution islamique, dans de nombreux cas, la corruption provient d’un esprit de cupidité et de l’envie pour le luxe. L’honorable Ayatollah Khamenei a souligné : « Si le défunt Imam Khomeiny a insisté à maintes reprises sur l’importance de la vie simple pour les responsables du pays, c’était pour mettre en relief cet aspect décisif. »
Le Guide suprême de la Révolution islamique a déclaré : « Les responsables de l’Ordre islamique ne peuvent pas se donner le droit au luxe en avançant que leurs homologues dans d’autres pays profitent jouissent d’un tel ou tel privilège. Dans l’Ordre islamique, cela est donc licite, mais peu recommandable selon la Charia. »
L’honorable Ayatollah Khamenei a affirmé : « En République islamique d’Iran, nous voulons établir au nom de l’Islam, l’État du Prophète et de l’Imam Ali. Il faut donc à tout prix contrer cet esprit de luxe et d’attachement. » 
Dans la dernière partie de son discours, le Guide suprême de la Révolution islamique s’est adressé au personnel du ministère du Renseignement en ces termes : « Je salue tous les membres du personnel du ministère du Renseignement partout dans le pays et les membres de leurs familles. Sachez que vos conjointes partagent avec vous la récompense spirituelle de vos activités, car ils partagent aussi les difficultés avec vous. » 
Avant le discours du Guide suprême de la Révolution islamique, le ministre du Renseignement, le Hojjat ul-Islam Alavi a présenté un rapport des activités de son ministère. « Nous sommes tous des soldats de l’Ordre islamique pour contrer les complots de l’Arrogance mondiale, dirigée par les États-Unis, et nous battre contre les sionistes criminels et les Saouds infanticides, pour défendre les idéaux de la Révolution islamique jusqu’au dernier goutte de notre sang. » 
 

700 /