Le site officiel de l'Eminent Guide de la république Islamique d'Iran

Le monde musulman a besoin de l’unité et du progrès scientifique

Le Guide suprême de la Révolution islamique, l’honorable Ayatollah Khamenei, a reçu en audience, samedi 12 mai 2018, les participants au congrès international portant sur « le rôle du chiisme dans l’apparition et le développement des sciences islamiques ». 
Dans son discours, l’honorable Ayatollah Khamenei a déclaré que l’unité et la solidarité des musulmans, ainsi que la nécessité d’un mouvement sérieux vers le progrès scientifique dans toutes les disciplines, étaient les besoins les plus importants du monde musulman. Le Guide suprême de la Révolution islamique a déclaré : « Aujourd’hui, un mouvement de réveil est actif dans le monde musulman. Malgré tous les efforts des puissances occidentales pour nier l’existence de ce mouvement, il est en train de renforcer le mouvement qui s’inspire des valeurs islamiques et apporte la bonne nouvelle d’un avenir meilleur. »
Le Guide suprême de la Révolution islamique a remercié les efforts des organisateurs du congrès international portant sur « le rôle du chiisme dans l’apparition et le développement des sciences islamiques », notamment l’Ayatollah Makarem Chiraz, avant de souligner : « A l’heure actuelle, toute action qui permettrait aux différentes écoles islamiques de mieux se connaître mutuellement est une action bonne et utile. De ce point de vue, cette conférence est une initiative favorisant le renforcement de l’unité de l’Oumma islamique. » 
L’honorable Ayatollah Khamenei a évoqué les tentatives de longue date des ennemis pour pousser les musulmans vers une confrontation interne. Dans ce sens, le Guide suprême de la Révolution islamique a déclaré : « Dans une telle circonstance, toute action qui permettrait aux musulmans de mieux connaître leurs éventuels points faibles et de renforcer leur unité est une action favorable à l’unité et à la solidarité de l’Oumma islamique. » 
Plus loin dans son discours, l’honorable Ayatollah Khamenei a rappelé le rôle positif du chiisme dans l’histoire de l’Islam pour développer les sciences islamiques et les sciences naturelles. Le Guide suprême de la Révolution islamique a ajouté : « Il faut présenter à l’Oumma islamique, les œuvres et les services précieux des chiites, car cela serait un pas vers le renforcement de la solidarité intermusulmane. » 
Le Guide suprême de la Révolution islamique a insisté ensuite sur la nécessité de prendre toutes les mesures nécessaires pour empêcher la divergence et la rancune parmi les adeptes de différentes écoles islamiques. L’honorable Ayatollah Khamenei a affirmé : « L’une des questions très nécessaires à l’heure actuelle c’est qu’il faut préparer avec sérieux le terrain à davantage de progrès dans le domaine des sciences. » Dans l’optique du Guide suprême de la Révolution islamique l’une des raisons principales de l’arriération du monde musulman en matière des sciences, c’est la domination des pays musulmans par les puissances étrangères. À ce propos, l’honorable Ayatollah Khamenei a déclaré : « C’était après une longue période d’arriération scientifique pendant plusieurs siècles dans les pays musulmans que l’Occident a réussi à se servir de ses progrès scientifiques pour augmenter sa richesse, sa puissance technologique, militaire, politique et médiatique, pour imposer finalement sa domination aux pays musulmans et pour les mettre dans la situation de dépendance actuelle. »
Le Guide suprême de la Révolution islamique a évoqué l’hégémonie des puissances occidentales dans leur comportement envers les pays musulmans et la soumission, malheureusement des dirigeants de plusieurs États islamiques aux puissances internationales, avant d’ajouter : « Cette situation pourra changer à condition qu’il y ait un grand progrès scientifique dans les pays musulmans. De cette manière, le monde musulman pourra se placer comme dans le passé au sommet du pouvoir de la civilisation humaine. » 
L’honorable Ayatollah Khamenei a souligné que le mouvement vers le progrès scientifique est un devoir pour les gouvernements des pays islamiques et les élites des sociétés musulmanes. À ce propos, le Guide suprême de la Révolution islamique a déclaré : « les élites du monde musulman doivent créer un grand mouvement intellectuel pour orienter les sociétés islamiques vers le progrès scientifique afin d’arriver au sommet des sciences. » 
L’honorable Ayatollah Khamenei a donné l’exemple de la République islamique d’Iran en soulignant que le mouvement scientifique dans la société iranienne est une leçon pour l’ensemble du monde musulman. Le Guide suprême de la Révolution islamique a précisé : « Conformément aux rapports des centres scientifiques internationaux, le mouvement scientifique en Iran a été accéléré pendant ces dernières années, et sa vitesse a été treize fois plus grande que la moyenne mondiale. » 
Le Guide suprême de la Révolution islamique a déclaré : « Nous poursuivrons ce chemin jusqu’au sommet de la science. Contrairement aux Occidentaux, l’Iran est prêt à transmettre ses acquis et progrès scientifiques vers les autres pays musulmans. » 
Avant le discours du Guide suprême de la Révolution islamique, le président du conseil politique du congrès international portant sur « le rôle du chiisme dans l’apparition et le développement des sciences islamiques », le Hojjat ol-Islam Aarafi, a déclaré que la réponse aux doutes, l’approfondissement de l’entente parmi les adeptes de différentes écoles islamiques, l’identification de la richesse intellectuelle chiite et musulmane étaient parmi les objectifs principaux de ce congrès. En outre, le Hojjat ol-Islam Rezaï, secrétaire du congrès a présenté un rapport des programmes de ce congrès scientifique. 
 

700 /