Le site officiel de l'Eminent Guide de la république Islamique d'Iran

Rencontre du Guide suprême avec le président irakien

Restez fermes devant les ennemis d’un Irak puissant et sécurisé

Samedi 17 novembre 2018, le Guide suprême de la Révolution islamique, l’honorable Ayatollah Khamenei, a reçu le président irakien Barham Saleh et la délégation qui l’accompagne lors de sa visite officielle en Iran.
Au cours de cette rencontre, le Guide suprême de la Révolution islamique s’est félicité de la bonne tenue des récentes élections parlementaires en Irak et la nomination du Premier ministre et du président de la République.
« Pour résoudre les problèmes de l’Irak et neutraliser les complots des individus malveillants, les Irakiens doivent maintenir leur unité nationale, bien distinguer entre leurs amis et leurs ennemis, et résister à leurs ennemis insolents en s’appuyant sur les jeunes et en renforçant leurs liens avec la Marja’iyyah [les hauts dignitaires chiites] », a déclaré le Guide suprême de la Révolution islamique.
Au début de cette rencontre, l’honorable Ayatollah Khamenei a félicité Barham Saleh pour son élection au poste de président de la République et a évoqué les liens historiques profonds existant entre l’Irak et la République islamique d’Iran, dont le symbole est la grande marche d’Arbaïn en Irak, à laquelle participent chaque année des millions de pèlerins iraniens. Le Guide suprême de la Révolution islamique a d’ailleurs remercié l’hospitalité et la générosité infinies des Irakiens à l’égard des pèlerins iraniens pendant la marche grandiose de l’Arbaïn.
L’honorable Ayatollah Khamenei a affirmé que pour déjouer les complots des ennemis malveillants de l’Irak, « les Arabes et les Kurdes, les chiites et les sunnites doivent maintenir et renforcer leur unité nationale », au-delà des considérations ethniques et religieuses.
Le Guide suprême de la Révolution islamique a appelé les Irakiens à bien distinguer entre leurs amis et leurs ennemis dans leur politique étrangère. L’honorable Ayatollah Khamenei a déclaré : « Certains régimes de la région ont une rancune tenace envers les chiites et les sunnites de l’Irak. Ils essaient de s’ingérer dans les affaires intérieures du pays. Il faut donc résister à ces ennemis insolents. »
Quant à la coopération entre l’Iran et l’Irak, le Guide suprême de la Révolution islamique a déclaré que le gouvernement iranien œuvrait avec sérieux pour le développement de ses relations avec son voisin irakien dans tous les domaines. Évoquant le grand potentiel des deux pays pour promouvoir leur coopération, l’honorable Ayatollah Khamenei a déclaré : « Un Irak fort, indépendant et développé est un élément de stabilité et de sécurité pour l’Iran. Nous sommes donc déterminés à rester aux côtés de nos frères et sœurs irakiens. »
Le Guide suprême de la Révolution islamique a ensuite insisté sur le rôle déterminant de la Marja’iyyah (les hauts dignitaires chiites) et le rôle que cette institution jouait pour renforcer l’unité nationale de l’Irak.
Dans une autre partie de ses propos, l’honorable Ayatollah Khamenei a appelé la classe politique irakienne à s’appuyer avant tout sur la force de la jeunesse, cristallisée dans la formation des Unités de mobilisation populaire (Hachd al-Chaabi) pour lutter contre le terrorisme takfiriste.
Au cours de cette rencontre à laquelle a assisté le président iranien Hassan Rohani, le président irakien Barham Saleh a déclaré : « Je suis fier d’être chargé de transmettre un message aux Iraniens : celui du caractère immuable des liens historiques et culturels entre les deux nations iranienne et irakienne ».
Évoquant ses pourparlers avec le président Rohani à Téhéran, le président Barham Saleh a déclaré que la partie irakienne accordait une très grande importance au développement exponentiel de sa coopération avec la République islamique d’Iran.
Le président irakien a souligné que la priorité pour son pays était de reconstruire l’Irak et ses infrastructures, de lutter contre la corruption, d’appliquer les réformes et de renforcer l’unité nationale. « Nous voulons faire de l’Irak un pays puissant de la région et nous souhaitons profiter de nos relations avec la République islamique d’Iran et de ses immenses capacités dans nos projets de reconstruction », a ajouté le président Saleh.
 

700 /