Le site officiel de l'Eminent Guide de la république Islamique d'Iran

Rencontre avec les chercheurs du ministère des Sciences

Le rythme du développement scientifique ne doit pas être ralenti

Mercredi 23 janvier 2019, le Guide suprême de la Révolution islamique, l’honorable Ayatollah Khamenei, a reçu les responsables et les chercheurs du Centre du développement des sciences cognitives du Ministère des Sciences, ainsi que le ministre et les présidents et les professeurs des universités. Au cours de cette réunion, le Guide suprême de la Révolution islamique a souligné l’influence des sciences cognitives dans les domaines scientifique, médical, social et économique. L’honorable Ayatollah Khamenei a souligné la nécessité de déployer des efforts tous azimuts pour obtenir de meilleurs progrès. À ce propos, le Guide suprême de la Révolution islamique a déclaré : « Le rythme du développement scientifique du pays ne doit pas être ralenti ni interrompu. Par contre, il faut maintenir cette accélération dont il bénéficie actuellement pendant des années à venir pour atteindre le sommet du développement scientifique. » 
L’honorable Ayatollah Khamenei a rendu hommage aux travaux et aux acquis des responsables et des chercheurs du Centre du développement des sciences cognitives avant d’affirmer : « Le progrès scientifique de l’humanité et l’ouverture de nouveaux progrès pour approfondir la connaissance sur le système complexe de l’univers exigent de la gratitude envers le Seigneur, car elles rapprochent les gens du savoir divin. »
À cet égard, le Guide suprême de la Révolution islamique a ajouté : « Chacune fois qu’une nouvelle ouverture apparaît dans le domaine de la science et du savoir, grâce au Tout-Puissant, c’est l’occasion de la réalisation d’évolutions incroyables dans la vie humaine. Par conséquent, si une nation reste en arrière dans le domaine des nouvelles connaissances et technologies, elle subira le retard, l’humiliation et la domination des grandes puissances. » 
Le Guide suprême de la Révolution islamique a ensuite souligné : « C’est la raison pour laquelle, nous insistons toujours sur l’importance du développement scientifique. Nos scientifiques, nos chercheurs, nos centres scientifiques et nos centres de recherche doivent donc mobiliser tous leurs efforts pour maintenir le rythme accéléré du développement scientifique du pays, en particulier dans le domaine des nouvelles sciences. Ils devront travailler nuit et jour en espérant pour le Dieu le Très-Haut soutienne leurs efforts. Et les responsables du pays, en particulier le gouvernement, devront également accorder une attention sérieuse et étroite à cette question. »
L’honorable Ayatollah Khamenei a évalué positivement le développement scientifique du pays au cours des vingt dernières années et a déclaré : « Le rythme de ce développement scientifique ne doit pas être ralenti. Par contre, ce rythme accéléré doit être maintenu pour les vingt ou trente prochaines années afin que nous atteignions les sommets du progrès. » 
Dans l’optique du Guide suprême de la Révolution islamique, le pays ne doit pas se contenter du niveau actuel de son développement scientifique. À ce propos, l’honorable Ayatollah Khamenei a déclaré : « Il suffirait de prendre un tout petit retard par rapport au progrès scientifique mondial, pour que le pays devienne incapable de rattraper le niveau mondial de ce mouvement de progrès. Par conséquent, il est absolument nécessaire que ce mouvement national ne soit jamais arrêté ou ralenti. »
En ce qui concerne des questions liées au budget des centres culturels et scientifiques du pays, ainsi qu’aux déclarations de certains responsables de l’exécutif sur les problèmes économiques existants, l’honorable Ayatollah Khamenei a souligné : « Je suis conscient de tous les problèmes, mais je suis convaincu qu’un pays qui travaille est même en pleine crise politique et économique, est capable de faire de grands exploits dans des conditions difficiles. » 
Évoquant des exemples historiques de certains États qui, dans des conditions difficiles, ont jeté des bases solides pour le progrès scientifique, l’honorable Ayatollah Khamenei a déclaré : « Nos problèmes actuels ne nos sont pas aussi grands que les difficultés de ces pays, nous pouvons donc établir des piliers solides pour notre développement en matière de sciences. » 
Dans une autre partie de son discours, le Guide suprême de la Révolution islamique a donné deux conseils dans le domaine du progrès scientifique du pays. En premier lieu, l’honorable Ayatollah Khamenei a déclaré que pour assurer le développement du pays dans le domaine des sciences, il faudrait utiliser toutes les possibilités et tous les progrès venant du monde occidental. « Il ne faut pas éviter d’apprendre, car nous ne nous dédaignons jamais d’apprendre, mais ce qu’il faut éviter c’est de rester éternellement dans la situation d’apprenti. »
En second lieu, le Guide suprême de la Révolution islamique a déclaré : « Ne faites jamais confiance aux plans et aux conseils des Occidentaux. » L’honorable Ayatollah Khamenei a souligné que les recommandations de l’Occident devraient toujours être traitées avec suspicion. Le Guide suprême de la Révolution islamique a ajouté : « Les dirigeants des pays occidentaux, qui ont les plus grandes réalisations dans le domaine de nouvelles sciences, sont les mêmes qui ont commis les plus grands crimes contre les peuples à travers l’histoire. »
Le Guide suprême de la révolution a appelé les responsables du Centre du développement des sciences cognitives à déterminer les priorités et les objectifs nécessaires, avant de souligner : « Dans tous les domaines des sciences cognitives, vous devez d’abord définir des objectifs, puis spécifier des projets, en les mettant à la disposition des chercheurs. »
L’honorable Ayatollah Khamenei a ensuite mis l’accent sur la nécessité de définir une stratégie de développement national pour faire progresser les sciences cognitives et a conclu en ces termes : « Sur la voie de la connaissance de ces sciences, qui sont liées à la raison et à la logique, vous devez agir de manière à acquérir une base plus large sur la connaissance divine ».
Avant le discours du Guide suprême de la Révolution islamique, le Dr Kemal Kharrazi a exposé les projets du Centre du développement des sciences cognitives, les objectifs, les conséquences et les fonctions de ces projets dans les domaines de la santé, de l’économie et divers aspects des progrès scientifiques du pays. Il a déclaré : « Le potentiel des ressources humaines se développe très bien dans ces domaines de la science en Iran et notre pays fait partie aujourd’hui des pays leaders de la région et du monde dans ce domaine. » 
M. Kharrazi a évoqué ensuite les travaux du Centre du développement des sciences cognitives dans divers domaines : la connaissance et la vulgarisation des sciences cognitives, identification des talents supérieurs au niveau des lycées et des universités, le développement des publications scientifiques.
M. le Dr Sattari, vice-président pour la science et la technologie, a également souligné la croissance des entreprises innovantes, l’amélioration de la commercialisation des connaissances, l’accroissement des investissements du secteur privé dans les parcs scientifiques et technologiques, la note élevée de l’Iran dans les nanotechnologies et les biotechnologies et les sciences cognitives.
Le secrétaire du Centre du développement des sciences cognitives, M. le Dr Nili, a évoqué pour sa part certains points pour améliorer le mécanisme permettant d’attirer les talents dans ce domaine scientifique, la nécessité de créer de nouveaux modèles d’éducation et de recherche avec une approche interdisciplinaire, ainsi que les investissements et le financement nécessaire pour le développement des sciences cognitives.
 

700 /