Le site officiel de l'Eminent Guide de la république Islamique d'Iran

Message destiné aux pélerins de la Maison sacrée de Dieu

Au nom d'Allah, le très Miséricordieux, le tout Miséricordieux

والحمد لله رب العالمین و الصلاة و السلام علی سیّد الخلق اجمعین محمد و آله الطاهرین و صحبه المنتجبین و علی التابعین لهم باحسان الی یوم الدین

Salut à la vénérable Kaaba, siège de l’unicité de Dieu, lieu de la circumambulation (tawaf) des croyants et de la descente des anges, et salut à La Mosquée sacrée (Masjid al Haram), au Mont Arafat, à Mash’ar, à Mina, et salut aux cœurs qui s’inclinent devant Dieu, aux bouches qui prient, et aux yeux ouverts grâce à la clairvoyance, et des pensées procurées grâce aux expériences ; et salut à vous heureux pèlerins qui avez eu l’honneur de répondre à l’appel de Dieu et de vous servir de ses bénédictions.
Le premier devoir est de méditer sur cette réponse mondiale, historique et continuelle à l’appel divin : انّ الحمد و النعمة لک و المُلک، لا شَریک لک لبیک (Toute Gratitude, Grâce et Souveraineté T’appartiennent. Tu  n’as point d’associé. Me voici, en réponse à Ton appel). Toute vénération ou gratitude Lui appartiennent, toute grâce est accordée par Dieu, et tout pouvoir ou souveraineté est en sa possession. Telle est la vision décernée au pèlerin dans la première étape  de ce devoir porteur de sens et de significations profondes avec lequel, dans un rapport de convenance, la suite des rites de Hadj prend forme et se dresse ainsi devant lui comme un enseignement perpétuel et une leçon mémorable et sur lesquels doit reposer l’organisation du programme de sa vie. L’apprentissage de cette leçon considérable et sa mise en application sont précisément cette source lucrative qui a le pouvoir de procurer la vivacité, la vitalité et le dynamisme nécessaires à la vie des musulmans et de les sauver de toutes les difficultés auxquelles ils font face à l’époque actuelle et à toutes les époques. Toute idole avilissante de l’être précieux de l’homme, l’idole de la sensualité, de l’égoïsme et des plaisirs charnels, l’idole du despotisme et celui de la servilité, l’idole de l’arrogance mondiale, l’idole de la paresse et de l’irresponsabilité, tous seront brisées par le cri ibrahimien lorsqu’il s’élève des profondeurs du cœur et s’insère dans la vie quotidienne ; ainsi, liberté, respect et salut succéderont aux dépendance, difficulté et misère.
Frères et sœurs pèlerins, à tout peuple ou pays qu’ils appartiennent, qu’ils réfléchissent sur cette parole de la sagesse divine et par un regard minutieux sur les difficultés du monde de l’Islam, celles de l’ouest de l’Asie et du Nord de l’Afrique en particulier, qu’ils se définissent, selon leur capacité et leurs possibilités personnelles ou environnementales, des devoirs et responsabilités et qu’ils s’attachent à les accomplir.
Aujourd’hui, d’une part, les politiques démoniaques des Etats-Unis dans cette région ont entraîné, la guerre, l’homicide, la ruine, l’exil, aussi bien que misère, arriération, et différends nationaux et religieux, et d’autre part, les crimes commis par le régime sioniste dont le comportement tyrannique en Palestine s’aggrave au plus haut degré de cruauté et de malveillance, et dont les indignations fréquentes sont soulevées dans l’enceinte sacrée de La mosquée al-Aqsa, et la vie et la propriété des Palestiniens opprimés sont agressés : tel est le problème essentiel auquel vous tous, musulmans, devraient y réfléchir et vis-à-vis duquel vous devraient reconnaître votre devoir islamique. Aussi, les érudits religieux et les élites politiques et culturels ont un devoir beaucoup plus important à accomplir dont, malheureusement, ils l’ignorent souvent. Les érudits, au lieu d’attiser le feu des différends religieux, les hommes politiques au lieu de rester passif face à l’ennemi et les élites culturels, au lieu de se divertir par des choses superflues, doivent connaître le mal dont souffre le monde islamique et accepter, devant la justice divine, la responsabilité qui est à leur charge, et s’efforcer de l’accomplir. Dans les événements bouleversants qui ont eu lieu dans la région, en Iraq, au Levant, à Yémen, à Bahreïn, à La Cisjordanie, à Gaza et dans d’autres pays de l’Asie et de l’Afrique, il faudrait voir les traces du complot de l’impérialisme mondiale et réfléchir à une solution pour y remédier. Les peuples doivent l’exiger de leur Etat et les Etats doivent rester fidèles à la grande responsabilité qui est à leur charge.
Et le Hadj (le pèlerinage) et ses rassemblements splendides, est l’espace primordial de l’apparition et de l’échange de ce devoir historique.
Et l’occasion de Bera’at, dont les pèlerins de tous les pays doivent le saisir en y participant, est l’un des rites politiques les plus expressifs de ce devoir universel.
Cette année, l’événement tragique et dommageable de La Mosquée Sacrée (Masdjid al Haram) a bouleversé les pèlerins et leur peuple. Certes, les victimes de cet événement qui ont rendu leur âme au moment où ils faisaient la salat, le Tawaf et la prière, ont eu accès à un grand bonheur et ils reposent dans l’enceinte sacrée et de la bénédiction divine (انشاءالله), ce qui est considéré un grand soulagement pour les survivants, mais qui cela ne peut atténuer la responsabilité importante de ceux qui se sont engagés à assurer la sécurité des invités de Dieu Miséricordieux. L’accomplissement de cet engagement et le fait qu’ils assument cette responsabilité restent notre ultime demande.
والسلام علی عبادالله الصالحین
Seyyed Ali Khamenei
12/04/1436
09/18/ 2015

700 /