Le site officiel de l'Eminent Guide de la république Islamique d'Iran

Guide suprême : une flambée spirituelle imperceptible se forme en Occident

Le Guide suprême de la Révolution islamique, l’honorable Ayatollah Khamenei a souligné le mardi 1er décembre, lors de l’audience accordée au Premier ministre hongrois, Victor Orban, les nombreux terrains de relations et de coopérations entre les deux pays. « La logique de la RII repose sur la coopération avec les peuples. », a précisé le Guide suprême de la Révolution islamique, réitérant : la politique annoncée du gouvernement hongrois dans ‘’le regard sur l’Asie’’ est une politique juste, qui pourrait être à l’origine de l’essor des coopérations.
Lors de cette rencontre, l’honorable Ayatollah Khamenei a évalué le niveau des relations économiques et non économiques bas et inapproprié. « Le peuple iranien n’a aucun souvenir défavorable de l’Hongrie ; tenant compte de la délégation vous accompagnant qui bénéficie d’un bon niveau, j’espère que ce voyage sera un prélude à l’augmentation des coopérations. », a souligné le Guide suprême de la Révolution islamique, rappelant que la logique de la RII est la coopération avec tous les hommes et les peuples. « Bien entendu il y a des exceptions avec des raisons bien déterminées ; mais ces cas exceptés, nous répondons sincèrement à l’affection et aux politiques loyales. », a réitéré l’honorable Ayatollah Khamenei.
En réaffirmant les propos du Premier ministre hongrois qui a insisté sur la nécessité de la compréhension réciproque des peuples et de gouvernements en tant que base des coopérations, le Guide suprême de la Révolution islamique a ajouté : il faut créer une forme et une structure fondamentales pour les coopérations et les échanges économique, scientifique, culturel et éducatif.
L’honorable Ayatollah Khamenei a vu en l’absence d’une juste et réciproque conception des uns des autres, la source de la plupart des animosités et des rancunes. « Aujourd’hui les réalités sont montrées dans l’espace propagandiste dominant le monde, manipulées ; ces espaces poussiéreux sont au détriment de l’humain et de l’humanité. », a averti le Guide suprême de la Révolution islamique, qui en allusion au dialogue bon et agréable entre le monde de l’Islam et le christianisme, établi par la RII, a précisé : saisir de telles opportunités pour « augmenter les points communs et éclairer les vérités » constitue un pas vers la réalisation d’une juste conception ; ce qui est aussi une directive de l’Islam.
La vaste campagne anti-iranienne durant ces quatre dernières décennies est un autre exemple de l’attitude sournoise des appareils propagandistes du monde vis-à-vis des vérités. « Le dialogue et les rencontres entre les penseurs est dans l’intérêt de la vérité et dans le sens de sa mise en évidence ; sur cette même base nous sommes d’accord avec de tels échanges. », a déclaré le Guide suprême de la Révolution islamique.
Plus loin dans ses propos, l’honorable Ayatollah Khamenei a jugé très adroite et proche de la réalité, l’évaluation du Premier ministre hongrois des conditions défavorables de l’Occident dans les différents secteurs économique et défensif, ainsi que de la crise de la spiritualité et des problèmes culturels. «  Il fait de longues années que les penseurs occidentaux engagés se sont rendus compte de ce danger et ont mis en garde à ce propos. », a rappelé le Guide suprême de la Révolution islamique faisant également remarquer : certes, une flambée spirituelle lente et imperceptible est en train de se former aussi bien en Europe qu’en Amérique, axée sur les jeunes. Et il se pourrait que dans l’avenir, l’Europe parvienne à coordonner les progrès matériel, scientifique et technologique avec la spiritualité.
Lors de cette rencontre, où était également présent le premier vice-président iranien M. Jahanguiri, le Premier ministre hongrois, M. Victor Orban se félicitant de sa visite en Iran, a déclaré : je suis venu en Iran accompagné d’une importante délégation commerciale et économique en vue de renforcer les relations bilatérales avec l’Iran et je suis d’avis qu’il existe de nombreux potentiels de coopération entre les deux pays.
Le Premier ministre hongrois a insisté sur l’impératif du renforcement de la structure des coopérations, et d’ajouter : la compréhension mutuelle est la base des coopérations durables ; tenant compte de la place notoire et respectueuse de la RII dans les équations mondiales, nous souhaitons, grâce à vos soutiens, créer des opportunités de coopérations bilatérales aux différents niveaux.
M. Orban a évoqué les propos du Guide suprême de la Révolution islamique quant à la falsification des vérités par les appareils propagandistes, pour se déclarer, son cabinet et lui-même des éléments révolutionnaires, rejetant l’occupation. « Tant que nous étions dans le courant des combats révolutionnaires, nous n’avions pas de problèmes ; mais dès qu’ils ont su que nous envisageons d’échafauder un nouvel ordre pour construire le pays, ils ont lancé les campagnes d’intoxication à notre encontre. », a fait remarquer le Premier ministre hongrois.
En allusion au fait que les rapports mondiaux sont en passe de changement, M. Orban a déclaré : ces changements rapides ont porté préjudice à l’image que l’Occident et les puissances mondiales se sont faite et les ont mis dans des conditions mentales défavorables.
« Le fait de mettre ‘’le progrès’’ en tant qu’indice de base a exposé les critères anciens de l’Occident sur les plans de l’éthique, de la politique et de la religion à l’effondrement et a engendré des conditions éprouvantes et sensibles. », a fait remarquer le Premier ministre hongrois.
Il a ensuite énuméré les défis auxquels est confrontée l’Europe en l’occurrence des problèmes tels que « la baisse démographique », « la disparition des valeurs de la famille et l’exhortation à former des familles insalubres », « les crises économiques en série », « l’affaiblissement de la capacité défensive et sécuritaire » et « la présence des terroristes ». « Ces crises ont poussé l’Occident à rapprocher sa vision et son approche à l’Orient afin de trouver les solutions en réhabilitant les valeurs spirituelles. », a-t-il conclu.  

 

700 /