Le site officiel de l'Eminent Guide de la république Islamique d'Iran

Les USA,les sionistes et le Royaume-Uni alimentent le terroriste

Le peuple musulman de l’Iran a célébré le mercredi 6 juillet, par gratitude à un mois de jeûne, de servitude et de sollicitation du Seigneur le Très-haut, la prière de l’Aïd al-Fitr partout dans le pays. L’apogée de cette présence et de cette gratitude était au grand Mossala (lieu de prière) de Téhéran où la prière de la bienheureuse fête de Fitr s’est déroulée sous l’imamat de l’honorable Ayatollah Khamenei, le Guide suprême de la Révolution islamique.
Au premier sermon de la prière, le Guide suprême de la Révolution islamique a présenté ses félicitations à la nation iranienne, à la grande Oumma islamique, à l’occasion de l’Aïd al-Fitr, estimant le mois de ramadan de cette année, un mois comblé de spiritualité, de recours en Dieu, d’humiliation et de prière.
« Nous, les responsables, devront envier les cœurs inondés de lumière du peuple croyant ; bien sûr, nous remercions Dieu ; cependant, il faut que nous soyons conscients de notre lourde responsabilité envers le peuple croyant du pays. », a déclaré le Guide suprême de la Révolution islamique, pour qui le jeûne observé par le peuple surtout par les jeunes et les adolescents, aux plus longs et chauds jours de l’année est la belle manifestation du mois béni de ramadan. « Certes, il y a des mains abjectes qui ont essayé d’entraîner les jeunes à ne pas jeûner ; mais grâce à Dieu, ils ont échoué et ils échoueront également dans l’avenir. », a-t-il réitéré.
« Il incombe au peuple et aux responsables du pays de faire encore une attention à ce que les ennemis infâmes de l’Iran islamique poursuivent quels complots pour éloigner la jeune génération du pays de la religion ; or les plans de cette année des malveillants ont échoué grâce à la vigilance du peuple. », a-t-il constaté.
Pour le Guide suprême de la Révolution islamique, la marche grandiose de la Journée de Qods, sous la chaleur torride notamment dans les provinces méridionales du pays était une autre belle manifestation et une grande œuvre du peuple au mois béni de ramadan. « Le peuple, par sa présence massive et à travers ses slogans concernant la question importante de la Palestine, a effectivement annoncé que si certains gouvernements islamiques ont trahi les idéaux de la Palestine ou certains d’autres les ont négligés ou certains peuples ignorent cette questions, le peuple iranien est prêt à tenir tête à tous les ennemis et à revivifier la question palestinienne. », a-t-il précisé.  
L’honorable Ayatollah Khamenei a considéré le mois de ramadan de cette année une grande exposition des manifestations de la spiritualité chez le peuple ; et en allusion aux grandioses réunions coraniques aux différents sanctuaires, réunions qui ont été couvertes de la meilleure manière par la Radiotélévision, le Guide suprême de la Révolution islamique a souligné : une autre manifestation de la spiritualité était le phénomène en pleine croissance des iftars, des repas destinés à rompre le jeûne, que les gens distribuaient dans les différentes villes notamment dans les quartiers de Téhéran ; cette spiritualité et cet esprit d’altruisme impressionnait tout un chacun.
Pour le Guide suprême de la Révolution islamique, ces iftars populaires se trouvaient à l’opposé des iftars excessifs et vaniteux. « Malheureusement, certains appareils ont commis un acte abject en organisant des iftars très coûteux dans des hôtels pour des personnes qui ne le méritaient pas ; il faut reconnaître que les iftars populaires sobres destinés aux passants et aux démunis se trouvaient à l’opposé de cela. », a déploré le Guide suprême de la Révolution islamique.
L’honorable Ayatollah Khamenei a estimé « la distribution par les jeunes qui s’étaient choisis le surnom ‘’ des passants amoureux’’, de l’iftar chez les maisons des personnes démunies », «  l’organisation des réunions de prières et d’invocations dans les mosquées, les hosseiniyeh, le cimetière des martyrs surtout dans les nuits de la Détermination », « la tradition en pleine croissance de ‘etekaf (l’isolation) durant la dernière décade du mois de ramadan » et « la démarche d’un certain nombre de médecins à visiter gratuitement les patients » comme d’autres belles manifestations de la spiritualité au mois de ramadan.
L’honorable Ayatollah Khamenei a évoqué au second sermon de la prière de l’Aïd al-Fitr, les attentats terroristes qui ont secoué ces derniers jours l’Irak, la Turquie, le Bengladesh et d’autres pays. « Malheureusement, cette année la fête de Fitr des musulmans dans certains pays s’est transformée en deuil par les terroristes qui veulent substituer par ordre de leurs maîtres l’islam factice et contrefait à l’Islam authentique. Ces crimes sont le résultat de la formation des terroristes par les appareils sécuritaires des Etats-Unis, des sionistes et du régime sioniste. », a constaté le Guide suprême de la Révolution islamique.
Il a souligné que les supporters des terroristes takfiristes sont responsables du massacre des innocents dans la région ; ceux-là même qui sont en train d’essuyer au fur et à mesure des coups de la part du terrorisme ; or ce péché et cette faute ne seront jamais oubliés.
Le Guide suprême de la Révolution islamique a qualifié de regrettables la guerre et l’insécurité qui embrasent les pays de la région dont la Syrie, la Libye et le Yémen. « Il fait maintenant un an et trois mois que le peuple yéménite est bombardé ; cependant il faut dire bravo à ce peuple et leur leadership sage qui dans de telles conditions et sous cette chaleur ont organisé la marche de la Journée de Qods avec grandeur. », a fait remarquer le Guide suprême de la Révolution islamique.
L’honorable Ayatollah Khamenei en insistant sur le fait que l’objectif principal des puissances arrogantes en lançant la guerre, l’insécurité et le terrorisme dans la région était de faire jeter aux oubliettes la question palestinienne, a déclaré : la lutte pour la libération de la Palestine est un combat islamique et universel dont la perduration incombe à tous les musulmans. Confiner la question palestinienne à un cadre intérieure et exclusivement arabe est un acte erroné.
Au terme du second sermon de la prière de l’Aïd al-Fitr, le Guide suprême de la Révolution islamique a évoqué les salaires injustes et en soulignant que de telles revenues illégales sont de commettre de péché et de trahir les idéaux de la Révolution islamique. « A ce propos, il y a eu certes des négligences dans le passé et il faut le compenser ; il incombe aux responsables de faire sérieusement le suivi de ces salaires illégaux ; il ne faut pas d’agir que de sorte qu’on fasse beaucoup de bruit pour ensuite jeter aux oubliettes l’affaire. », a martelé le Guide suprême de la Révolution islamique
Il a ensuite loué la réaction du président de la République et des présidents des pouvoirs législatif et judiciaire à ce propos pour préciser : les salaires illégaux devront être restitués et les individus qui ont commis cet acte illégal, devront être punis et ceux qui ont abusé de la loi devront être destitués, car ils ne méritent pas de travailler dans les centres gouvernementaux et d’être chargés de responsabilité.
L’honorable Ayatollah Khamenei, réitérant que les ennemis de l’Ordre islamique cherchent à exploiter cette affaire contre l’Ordre, a déclaré : ceux qui ont eu des salaires illégaux sont infimes par rapport aux directeurs loyaux et probes mais ce même nombre infime est nuisible et une faute, qu’il faut éliminer.
Pour le Guide suprême de la Révolution islamique, une des raisons de ce phénomène abject des salaires illégaux découle de l’ivresse de l’aristocratisme. « Lorsque l’aristocratisme, l’extravagance et le luxe sont propagés dans une société, le résultat n’en sera que les phénomènes abjects tels que ces salaires illégaux. », a constaté le Guide suprême de la Révolution islamique, qui a rappelé encore une fois la nécessité de réagir à ce phénomène. « La destitution et la restitution des biens du Trésor public devront être à l’ordre du jour des responsables, car l’opinion public est très sensible à ce sujet ; si le suivi nécessaire n’est pas fait, la confiance du peuple en l’Ordre islamique se réduira. », a averti le Guide suprême de la Révolution islamique, qualifiant la baisse de la confiance du peuple en l’Ordre, de catastrophique. « Il incombe aux responsables d’en faire le suivi, d’agir avec fermeté et préserver la confiance du peuple. », a réitéré le Guide suprême de la Révolution islamique.

 

700 /