Le site officiel de l'Eminent Guide de la république Islamique d'Iran

Rencontre avec les professeurs d’université

Utilisons nos leviers de pression pour contrer les pressions US

Le 29 mai 2019, le Guide suprême de la Révolution islamique, l’honorable Ayatollah Khamenei, a reçu en audience des milliers de professeurs d’université et de membres du corps enseignant des établissements universitaires. Pendant cette rencontre qui a duré trois heures, le Guide suprême de la Révolution islamique a rendu hommage aux progrès effectifs des universités et des centres scientifiques iraniens et a affirmé qu’un rebondissement accéléré dans le domaine des sciences et des technologies serait tout à fait nécessaire pour assurer le progrès de l’Iran dans tous les domaines. Dans une autre partie de son discours, l’honorable Ayatollah Khamenei a fait allusion à la vigilance du peuple iranien face aux ruses des États-Unis qui cherchent à imposer à la République islamique d’Iran sa tactique de négociations sous pression. Le Guide suprême de la Révolution islamique a ajouté que la tenue de la journée mondiale de Qods est, cette année, plus importante que les années précédentes, car les États-Unis et certains de ses supplétifs se préparent à réaliser leur plan de « Deal du siècle » afin de faire oublier la question de la Palestine, plan qui serait sans aucun doute voué à l’échec. 
L’honorable Ayatollah Khamenei a souligné que cette année la journée mondiale de Qods s’avère plus importante que les années précédentes. À ce propos, le Guide suprême de la Révolution islamique a déclaré : « Cette plus grande importance s’explique par le fait que les États-Unis et leurs supplétifs régionaux cherchent à réaliser ce qu’ils appellent Deal du siècle. 
L’honorable Ayatollah Khamenei a ajouté : « La défense de la Palestine n’est pas uniquement une obligation islamique, mais aussi une question humaine et morale. En ce qui concerne les musulmans, il s’agit aussi d’une affaire liée à leur religion et à la Charia. » 
Dans la première partie de son discours, le Guide suprême de la Révolution islamique a évoqué d’abord la place importante des professeurs d’université, des experts et des chercheurs avant de déclarer : « Durant ces dernières décennies, nos universités ont accompli d’importants progrès de manière remarquable, mais un courant d’idée dont les origines se trouvent à l’étranger qui tentent de minimiser l’importance de ce mouvement scientifique et technologique à l’intérieur du pays ou des progrès acquis par nos savants. Leur but est de semer le désespoir dans le cœur du peuple, notamment des jeunes. » 
En réponse à la propagande mensongère de ceux qui cherchent à suggérer la faiblesse de l’élite scientifique et des professeurs d’université iraniens, l’honorable Ayatollah Khamenei a déclaré : « Si nos universités, nos chercheurs et nos professeurs ne sont pas vraiment à la hauteur, comment avons-nous donc acquis des progrès spectaculaires dans divers domaines comme la nanotechnologie, les sciences nucléaires, l’enrichissement de l’uranium à 20% ou les cellules souches ? » 
Le Guide suprême de la Révolution islamique a ajouté : « Nous ne nous contenterons pas à ce niveau de progrès scientifique. Nous avons encore beaucoup à faire pour nous placer au sommet du progrès dans le domaine des sciences. Nous devons donc prendre le deuxième grand pas pour réaliser cet objectif. »
Dans une autre partie de son discours, le Guide suprême de la Révolution islamique a affirmé que l’espoir pour un avenir meilleur est une condition importante de la poursuite du mouvement scientifique et du progrès. À ce propos, l’honorable Ayatollah Khamenei a mis en garde contre un courant d’idée à l’intérieur et à l’extérieur du pays qui diffusent souvent de fausses informations ou d’analyses erronées et tendancieuses pour semer le désespoir pour nier les progrès scientifiques de la République islamique d’Iran. Dans l’optique du Guide suprême de la Révolution islamique, l’objectif de ces propagandes est de priver les jeunes talentueux du pays de tout espoir en leur suggérant qu’il vaudrait mieux qu’ils quittent l’Iran et continuer leur carrière scientifique ailleurs. 
L’honorable Ayatollah Khamenei a souligné que le grand progrès scientifique et technologique de l’Iran est devenu une source de peur et d’inquiétude pour les puissances hégémoniques du monde. À ce propos, le Guide suprême de la Révolution islamique a déclaré : « Nous ne sommes pas seuls à annoncer le grand progrès scientifique de notre pays, il y a de grands instituts d’évaluation internationaux qui confirment qu’aujourd’hui, la vitesse avec laquelle l’Iran développe ses capacités dans les domaines scientifiques est treize fois plus grande que la vitesse moyenne au niveau international. D’ailleurs, dans certaines disciplines, l’Iran compte aujourd’hui parmi les pays les plus avancés du monde. »
Le Guide suprême de la Révolution a mis l’accent sur la nécessité de l’utilité de la science et a affirmé : « Nous avons besoin d’une science capable de résoudre les problèmes du pays et de présenter des solutions savantes ». L’honorable Ayatollah Khamenei a ajouté que les professeurs d’université pourraient également chercher des solutions scientifiques pour briser le régime des sanctions étrangères ou des moyens permettant de relancer la production nationale. 
Plus loin dans ses propos, le Guide suprême de la Révolution islamique a évoqué le tapage médiatique au sujet des négociations entre les États-Unis et la République islamique d’Iran. À ce propos, l’honorable Ayatollah Khamenei a déclaré : « Quand ils parlent des négociations, ils sous-entendent les négociations avec les États-Unis, sinon nous n’avons pas de problème pour négocier avec d’autres États, les Européens ou les autres. » 
Le Guide suprême de la Révolution islamique a ajouté qu’il faudrait d’abord décrire avec précision le sujet principal des pourparlers. L’honorable Ayatollah Khamenei a souligné : « Nous n’acceptons pas la tenue des négociations sur n’importe quel sujet. Il est inadmissible de négocier sur des questions d’honneur de la Révolution islamique, dont la capacité défensive du pays. Lorsqu’il s’agit de négocier sur un tel sujet, le dialogue se limitera à l’échange de deux mots : ils exposeront leur demande, et nous leur dirons non.  »
L’honorable Ayatollah Khamenei a affirmé que la République islamique d’Iran n’entamera jamais des négociations avec les États-Unis pour deux raisons ; d’abord, elles sont inutiles, ensuite ils risqueront de nuire aux intérêts iraniens. 
Le Guide suprême de la Révolution islamique a décrit ensuite le comportement des dirigeants des États-Unis quand ils cherchent à imposer leur volonté aux autres nations. L’honorable Ayatollah Khamenei a déclaré : « D’habitude, les Américains n’ont qu’une seule stratégie et une seule tactique. Leur stratégie est l’exercice des pressions sur leurs adversaires afin de les affaiblir et leur tactique consiste à proposer des négociations pour réaliser leur plan. Ce n’est pas vraiment un dialogue, mais un moyen pour obtenir les résultats des pressions exercées sur l’adversaire. »
Le Guide suprême de la Révolution islamique a affirmé que la seule solution pour déjouer cette ruse de l’ennemi serait d’utiliser des leviers de pression face aux pressions exercées par les États-Unis. L’honorable Ayatollah Khamenei a ajouté : « Si nos leviers de pressions étaient utilisés correctement, les pressions américaines seraient réduites ou complètement arrêtées. Mais si quelqu’un se laisse tromper par la ruse américaine de soi-disant appel aux négociations, ces précieux leviers de pression dont nous disposons seraient inutiles. » 
Ensuite, le Guide suprême de la Révolution islamique a souligné que contrairement à ce que prétendent certains milieux, les leviers de pression iraniens ne sont pas militaires.
L’honorable Ayatollah Khamenei a donné l’exemple du récent communiqué du Conseil suprême de la sécurité nationale iranienne dont l’objectif était d’annoncer la suppression de certains engagements iraniens dans le cadre du Plan global d’action conjoint. À ce propos, le Guide suprême de la Révolution islamique a déclaré : « La décision du Conseil suprême de la sécurité nationale iranienne était une bonne décision, car a fait comprendre aux adversaires de la République islamique d’Iran que s’ils continuaient à exercer des pressions sur l’Iran, ils devraient en payer les frais. Si nous utilisons correctement nos moyens de pression, ils se mettraient en position défensive. »
Le Guide suprême de la Révolution islamique a estimé que les capacités scientifiques et technologiques de la République islamique d’Iran sont également des leviers de pression efficaces. « Bien que nous disposions de hautes capacités dans le domaine de la science et de la technologique nucléaires, nous ne cherchons absolument pas à nous doter de l’arme atomique. Conformément aux enseignements religieux, nous considérons comme illicites la production, le stockage et l’usage des armées de destruction massive, dont les armes nucléaires, chimiques ou microbiennes. »
L’honorable Ayatollah Khamenei a ajouté « Selon nos principes, nous nous opposons à la production d’armes de destruction massive, mais nous avons besoin de l’enrichissement de l’uranium pour des usages pacifiques. C’est un véritable besoin pour l’avenir de notre pays. Si nous ne développions pas convenablement nos capacités dans ce domaine, dans une dizaine d’années nous devrions tout recommencer. »

700 /