Le site officiel de l'Eminent Guide de la république Islamique d'Iran

Rencontre avec des créateurs d'emploi et activistes économiques

Dans la soirée [du mardi 19 novembre], le Guide suprême de la Révolution islamique, l’honorable Ayatollah Khamenei, a reçu en audience deux milles cinq cent des créateurs d'emploi, des producteurs industriels et des activistes économiques, et en référence à l’importance de la richesse nationale, de l’accroissement du bien-être global et de le nécessité de ne pas fonder l’espoir à l’extérieur du pays, il a affirmé : « notre stratégie et tactique consistent à immuniser l’économie contre les dommages causés par la sanction au moyen du renforcement et de la prospérité de la production intérieure, et je soutiendrai cette affaire et je défendrai vigoureusement le chemin du progrès réel dans le pays. »

Estimant que l’objectif principal de cette réunion avec des entrepreneurs et des activistes économiques s’inscrit dans l’hommage à ces éléments primordiaux dans l’opinion publique, l’honorable Ayatollah Khamenei a considéré les propos des producteurs plus importants, raisonnables et remarquables.

« Si un nombre plus grand des responsables gouvernementaux et des représentants du ‎Parlement islamique (Majlis) étaient présents dans cette réunion » a souhaité le Guide suprême de la Révolution avant de souligner : « Ceux qui pensent autrement à propos de la prospérité de la production et regardent ailleurs pour résoudre les défis, doivent entendre ce soir les propos des producteurs et prendre conscience que la seule issue de la transmission de la vie, de la lumière et de l’énergie à l’intérieur du pays est celle que les activistes dans le secteurs de la production ouvrent devant le pays. »

Le Guide suprême de la Révolution islamique, l’honorable Ayatollah Khamenei a qualifié le rôle de l’économie dans l’Ordre islamique d’une grande importance en ajoutant : « Enrichir la société, augmenter la richesse nationale, accroitre le bien-être global et partager les sources publiques sont une valeur dans l’islam. En appliquant cette approche dans la société, malgré la présence des différences, les inégalités entre les couches sociales ne seront créées. »

En considérant les producteurs comme les commandants, les précurseurs et les pionniers dans le domaine vital pour la production intérieure, la prospérité économique et l’accroissement du bien-être global, l’honorable Ayatollah Khamenei a souligné que « cette scène grave et dangereuse se déroule dans un champ de vraie bataille. »

S’adressant à la nation iranienne, aux amis et aux ennemis de la Révolution, l’honorable ayatollah Khamenei a conclu son discours en déclarant : « La nation iranienne a repoussé l’ennemi dans les domaines militaires, politiques et sécuritaire (comme ce qu’ils [les forces de la sécurité] ont fait au cours de ces derniers jours et cela ne revient pas du peuple.), et le repoussera aussi d’une manière décisive dans la guerre économique. En continuant d’avancer ce mouvement sur le chemin de la prospérité de la production et du progrès économique, elle dessinera son propre future dans les horizons lumineux. »

Au début de cette audience, qui s’est tenue dans l’année de « l’Essor de la production », un groupe de créateurs d’emploi et d’activistes dans le domaine de l'économie et de la production nationales ont exprimé leurs points de vue et leurs préoccupations.

M. Bahman Abdollahi- Président de la Chambre coopérative iranienne,

M. Sirous Talâri- Producteur d'équipement pour l'industrie pétrolière,

M. Saïd Zackâï- Producteur de divers types de composés polymères,

M. Bâbak Saqafi- Producteur des machines de bureau iraniennes,

M. Mohammad Arab- Producteur de chaussures et de cuir artificiel,

M. Hossein Yousefi - Éleveur de poisson en cage,

M. Amir Farshchi - producteur biopharmaceutique,

M. Alireza Hossein Ahadi - activiste de l'industrie de la bijouterie,

M. Seyed Mohammad Hossein Dana - Membre du Bureau de l'exploration et de la production des installations marines

Et Mme Shahin Shahraki - Producteur et exportateur de l’industrie de la couture à l’aiguille des Baloutches,

Ils ont réitéré leur point de vue :

- La nécessité de croire en la culture coopérative en tant que pilier de la mise en œuvre de la politique économique,

- L’organisation de réseaux de coopératives de distribution pour répondre aux besoins du public,

- La nécessité de s'efforcer de réaliser la capacité de coopération à 25 % dans l'économie nationale,

- L’étonnant progrès des fabricants d’équipements pétroliers de la dépendance absolue d’avant la Révolution à la capacité (actuelle) de fabriquer et de concevoir plus de 85 % des équipements,

- La nécessité d'impliquer le secteur privé dans la prise de décision macroéconomique,

- la nécessité de modifier de nombreuses lois et décrets ralentissant la production et les exportations,

- La nécessité de demander des comptes à ceux qui ralentissent ou arrêtent par inadvertance les activités d'exportation,

- L’Insistance sur la planification et la formulation de la stratégie industrielle du pays et le développement d'emblèmes nationaux (Marques)dans les pays ciblés par les exportations.

- La nécessité de l’investissement particulier dans l'industrie électronique en tant qu'industrie de base dans le but d'empêcher la sortie des élites du pays,

- Éloigner davantage le pays des dommages causés par les sanctions et préparer le terrain pour l'expansion d'autres industries,

- Offrir une monnaie compétitive aux fabricants d'appareils ménagers pour une période de 3 ans,

- La nécessité pour la Bourse de soutenir l'entrée de l'industrie des appareils ménagers et de faciliter l'utilisation d'instruments financiers

- La capacité de l'industrie de la chaussure à transformer le pays en une plateforme d'exportation de chaussures en Asie de l’Ouest,

- L’examen axé sur les opportunités sur 5 000 kilomètres de côtes littorales du pays pour le développement et la prospérité de l'industrie aquacole,

- La nécessité de tirer davantage parti de la position privilégiée de l'Iran dans le domaine de la biotechnologie pharmaceutique,

- Cibler l'industrie des bijoux pour atteindre la deuxième place dans l'exportation d'artefacts dans la région,

- Demander d'assistance aux autorités iraniennes (trois pouvoirs du pays) pour un grand projet de sociétés iraniennes d'exploration et de production de pétrole,

-Créer des emplois durables en développant l'artisanat dans tout le pays en employant des forces indigènes.

700 /