Le site officiel de l'Eminent Guide de la république Islamique d'Iran

Cérémonie d’hommage en présence du Guide suprême

La cérémonie d’hommage au glorieux et haut commandant, le lieutenant général Hadj Qassem Soleimani ainsi qu’au grand moudjahid, le martyr Abou Mahdi Al-Mouhandis et aux martyrs du crime récent du régime terroriste américain a eu lieu en présence du Guide suprême de la Révolution islamique et des milliers de personnes issues des couches sociales au Hosseynieh de l'Imam Khomeiny (ra).

Lors de cette cérémonie, des chefs de trois pouvoirs (exécutif, législatif et judiciaire), des responsables militaires et non-militaires du gouvernement, un nombre des ministres et responsables irakiens, un ensemble de représentants des groupes de la Résistance et des ambassadeurs des pays étrangers étaient présents, M. Falâh Al-Fayâz, le chef du conseil de sécurité nationale et de Hach al-Chaabi de l’Iraq au nom de tous les responsables et du peuple du pays a présenté des condoléances au Guide suprême de la Révolution islamique et à la nation iranienne à l’occasion la mort en martyre du haut commandant Hadj Qassem Soleimani en ajoutant : « Il est très lourd pour nous que le sang pur de ces chers êtres ait été versé en Iraq, au pays du Prince des martyrs (que le salut de Dieu soit sur lui). Le peuple irakien affligé par la disparition de ce martyr brave s’est levé intégralement et a dit que commandant ! nous te remerciions. »

M. Al-Fayâz a également rendu hommage à la mémoire du martyr Abou Mahdi Al-Mouhandis en disant : « Le martyr Abou Mahdi était en collaboration et coordination avec le martyr Soleimani dans la lutte contre le Takfir et pour fournir la sécurité du peuple irakien et au bout du compte, la chair et le sang des deux martyrs se sont mêlés. »

Lors de cette cérémonie, l'Hojat-ol-eslam val-moslemin Sadiqi mentionnant dans un discours les privilèges exceptionnels du lieutenant-général, le martyr Soleimani a déclaré: « Le cher Hadj Qassem, tout en étant moudjahid, stratège, intelligent, commandant et conquérant, et en prenant la vénérée Sédiqé Kobrâ (paix sur elle) était complétement soumis et obéissant à la Wilayat, et son martyre, comme sa vie, a conduit à la grandeur de l'islam et de la Révolution. »

Au cours de la cérémonie, les récitateurs du Livre saint ont récité des versets du noble Coran, les chanteurs d'Ahl al-Bayt (que le salut de Dieu soit sur eux), déplorant les souffrances de la vénérée Fâtémeh Zahra (paix sur elle), ont chanté des poèmes sur les vertus du djihad et des moudjahidines de Dieu, y compris le martyr Soleimani.

700 /