Le site officiel de l'Eminent Guide de la république Islamique d'Iran

Rencontre du Guide Suprême avec l'Emir de Qatar

Le 12 janvier 2020, le Guide suprême de la Révolution islamique, l’honorable Ayatollah Khamenei, a reçu, l'émir du Qatar, Cheikh Tamim ben Hamad Al Thani et la délégation l’accompagnant. Au cours de cette rencontre, l’honorable Ayatollah Khamenei a insisté sur le fait que les circonstances actuelles de la région exigent de plus en plus de renforcer des relations entre les pays de la région et de ne pas être influencées par des incitations étrangères.

« La République islamique d’Iran, comme l’a explicitement souligné M. le Président, a annoncé à maintes reprises sa disposition d’avoir une proche coopération avec les pays de la région. » a affirmé le Leader de la Révolution islamique.

L’honorable Ayatollah Khamenei a qualifié les circonstances actuelles de la région de défavorables en ajoutant : « La cause de cette situation est à chercher dans les actes corrupteurs des États-Unis et leurs cohortes. La seule issue est de les affronter en appui sur les coopérations interrégionales. »

En allusion aux bonnes relations politiques entre l’Iran et le Qatar, Son Excellence a souligné : « Les relations économiques Téhéran-Doha ne sont pas au niveau des relations politiques, et il faut que les coopérations entre l’Iran et le Qatar dans les domaines communs prennent de plus en plus de l’ampleur. »


« Bien entendu, a-t-il affirmé, certains, en particulier ceux qui sont venus dans cette région de l’autre bout du monde, n’aspirent pas au développement des relations entre les pays de la région, mais cela ne les regarde pas, et les pays et les nations de la région n’acceptent plus ce genre d’ordres et d’ingérences. »

Lors de cette rencontre à laquelle a assisté M. le président Rouhani, Cheikh Tamim ben Hamad Al Thani, l'émir du Qatar, dans une partie de son discours, a exprimé sa joie intense de rencontrer le Guide suprême de la Révolution islamique, avant de décrire la situation de la région de compliquée. « Nous sommes tout à fait d’accord avec les propos tenus par Votre Eminence sur la nécessité de développer des coopérations interrégionales et croyons que des dialogues inclusifs doivent se tenir entre les pays de la région. » a-t-il déclaré.

Faisant allusion à ses négociations à Téhéran, l’émir du Qatar a ajouté : « il est prévu qu’une commission commune des deux pays aura lieu dans trois mois, espérant que le niveau des relations économiques puisse atteindre celui des relations politiques entre les deux pays ».

Il a également remercié la République Islamique d’Iran pour ses aides, soutiens et prises de positions lors de l’embargo imposé au Qatar.

700 /