Le site officiel de l'Eminent Guide de la république Islamique d'Iran

Le Guide suprême de la Révolution

Rencontre avec des membres du Bssidj et du Sépah de la province de Fars

Le Bassidj est semblable à arbre pur et une innovation de l'Imam Khomeiny" a déclaré l'Ayatollah Khamenei, samedi 3 mai, lors d'une rencontre avec des milliers de membres des forces du Bassidj et du Corps des Gardiens de la Révolution (CGR).

L'Ayatollah Khamenei a affirmé que la Révolution islamique avait besoin du Bassidj et de l'ensemble des jeunes croyants, motivés et pieux, dans tous les domaines, défensifs, scientifiques, culturels et sociaux.

Le Guide suprême de la Révolution a comparé la Révolution islamique à une réponse affirmative de cet océan agité de toutes les classes de la nation, à l'appel du défunt l'Imam, et a précisé que "ce mouvement qui s'était répété dans l'épopée de la défense sacrée et cette immense organisation nationale, s'était enraciné à jamais, dans le vaste territoire de l'Iran."

L'Ayatollah Khamenei a considéré l'engagement, la foi et la motivation comme l'essence même du Bassidj et a ajouté que l'art et l'innovation de l'Imam avaient consisté à rassembler sous une seule organisation, les intentions sacrées et la volonté d'engagement de la nation.

Le Guide suprême de la Révolution a également fait allusion au Corps des Gardiens de la Révolution, qu'il a qualifié d'avant-garde et aux anciens membres du Bassidj, et a rappelé que grâce à leurs efforts, la Révolution, même pendant les dures premières années de la Guerre imposée, n'avait jamais connu la moindre faiblesse et que la présence enthousiaste des jeunes bassidjis remplissait les cœurs d'espoir et de fierté.

L'Ayatollah Khamenei a évoqué la réussite du Bassidj dans le recrutement des élites scientifique, sociales, culturelles et politiques et a affirmé que cette grande réussite montrait que la présence du Bassidj ne se limitait pas au domaine de la défense et de la confrontation aux menaces politiques, sociales et militaires de l'ennemi, mais existait partout où l'Islam et la Révolution avaient besoin d'une présence motivée et populaire. ''C'est la démonstration de la présence du Bassidj" a-t-il souligné.

Faisant allusion à l'hostilité naturelle des puissances hégémoniques internationales, contre l'indépendantisme et la volonté de justice de la République islamique, le Commandant en chef des forces armées iraniennes a indiqué que les étrangers, sous différents prétextes, développaient leur propagande anti-islamique et anti-iranienne, mais que le peuple éveillé d'Iran, surtout la jeunesse iranienne, était un rempart ferme et invincible devant l'ennemi.
A la fin de cette réunion, l'Ayatollah khamenei a dirigé les prières collectives du soir  
700 /