Le site officiel de l'Eminent Guide de la république Islamique d'Iran

L’intervention du Guide suprême de la Révolution islamique devant le rassemblement grandiose des pèlerins de l’Imam Reza et des habitants de Machhad

Au premier jour marquant le Nouvel An iranien, l’Honorable Ayatollah Khamenei, Guide suprême de la Révolution islamique a brossé, dans une intervention très importante, devant le rassemblement grandiose des pèlerins du sanctuaire de l’Imam Reza – béni soit-il – et des habitants de la ville sainte de Machhad, les terrains du progrès et de l’équité ainsi que leurs impératifs,  il a examiné, sous ses différents aspect, la devise de l’année 1388 du calendrier persan « le rajustement du modèle de consommation »,  évoqué  la 10ème présidentielle et traité la question  concernant l’Iran et l’Amérique. « Eu égard aux capacités et aux potentialités positives existantes, la grande nation iranienne sera en mesure de transformer la quatrième décennie de la Révolution en un pas de titan et un élan spectaculaire dans le sens du processus de la réalisation des idéaux authentiques que sont le progrès et l’équité. Lors de cette rencontre enthousiaste qui a eu lieu dans le grand sanctuaire du mausolée de l’Imam Reza – béni soit-il – le Guide suprême de la Révolution islamique a présenté ses félicitations au peuple à l’occasion du Nouvel An iranien. La présence des millions de jeunes « compétents, doués, dynamiques et lettrés », les très précieuses expériences de « l’élite, des responsables et des directeurs » face aux différentes questions qui ont ponctués ces trois dernières décennies ont donné sur la prise d’importantes décisions comme l’application de l’article 44 de la Constitution, les démarches effectuées pour rendre ciblés les subsides, les tournées provinciales des responsables partout dans le pays, ainsi que les préparatifs entrepris à l’échelle des infrastructures pour lancer différents projets scientifiques, les réseaux de télécommunications, sont toutes et tous des facteurs qui ont permis au pays de se rendre disposé, sur une vaste échelle, à se lancer dans un mouvement plus rapide et plus accéléré afin que la 4ème décennie, qui commence dès cette année, se transforme, à la lumière de programmation et d’un travail assidu et perspicace, en la décennie du progrès et de l’équité, dans le sens littéral du terme.

L’Honorable Ayatollah Khamenei a réitéré l’impératif que représente l’équité conjuguée au progrès. Selon le Guide suprême de la Révolution islamique, la réduction des distances sociales et l’égalité dans l’exploitation des occasions et des moyens constituent les indices d’une équité véridique. « La réalisation de ces grands souhaits est très difficile mais possible. Il faut y arriver avec persévérance, volonté et un effort collectif. », a souligné le Guide suprême de la Révolution islamique. En ce qui concerne les exemples authentiques de l’équité, l’Honorable Ayatollah Khamenei a évoqué la lutte sérieuse, inlassable et assidue contre la corruption économique et sociale. « La réalisation du progrès et de l’équité demande des directeurs sages, croyants, courageux, dévoués et résolus. », a-t-il ajouté. Le Guide suprême de la Révolution islamique a ensuite évoqué l’accent mis dans son message de Nowrouz, sur l’impératif du rajustement du modèle de la consommation avant de souligner : « Ce mouvement est un pas fondamental dans le processus du progrès et de l’équité car la maladie de prodigalité et d’excès est à l’origine de nombreux dégâts et préjudices sur les plans économique, social et culturel, et menace l’avenir du pays. »

Pour le Guide suprême de la Révolution islamique  la sobriété équivaut à une consommation correcte, elle est synonyme de consommation efficiente et elle est fructueuse. « Nous devons reconnaître que les habitudes, les coutumes et les méthodes erronées ont entraîné dans leur sillage l’excès de consommation, basculant au détriment de production, la relation entre production et consommation. Et cela à telle enseigne qu’un tiers du pain produit et au moins un cinquième de l’eau potable, qui sont préparés avec tant de difficultés, sont pratiquement perdus,  que le moyen de l’énergie consommée en Iran est le double du moyen mondial, et que l’indice de l’intensité de l’énergie c'est-à-dire la relation entre l’énergie consommée et la marchandise produite, est malheureusement huit fois plus que les pays développés.

Le Guide suprême de la Révolution islamique a considéré le fait de rajuster le modèle de la consommation et d’éviter l’excès, comme une question  religieuse et rationnelle. Et en ce qui concerne l’excès à l’échelle nationale et aux niveaux des responsabilités, l’Honorable Ayatollah Khamenei a mentionné des réseaux désuètes de l’eau et de l’électricité, les consommations excessives dans les organisations, les visites inutiles et la vision de luxe des responsables. En substance, dans cette partie de son discours, le Guide suprême de la Révolution islamique a souligné : lutter contre l’excès et appliquer un modèle de consommation juste ne se réaliseront pas avec le verbe ; il incombe aux pouvoirs législatif et exécutif de rajuster via une législation appropriée et une exécution catégorique et continue, le modèle de la consommation à celui de la production jusqu’à la consommation et au recyclage.

Plus loin dans ses propos, le Guide suprême de la Révolution islamique a évoqué, devant le rassemblement massif des pèlerins du sanctuaire de l’Imam Reza – béni soit-il – et les habitants de la ville sainte de Machhad, la question de la 10ème présidentielle. Selon l’Honorable Ayatollah Khamenei, les élections constituent un des piliers de l’ordre islamique. « La démocratie religieuse ne s’instaure pas par le verbe, elle a plutôt besoin de la contribution du peuple, de sa présence sur la scène, de sa volonté et aussi d’un rapport intellectuel, rationnel et affectif du peuple avec les évolutions du pays. La réalisation d’un tel projet ne sera possible que via les élections correctes et universelles ainsi que la contribution massive du peuple.

« Les élections sont un investissement immense de la part du peuple pour la gestion correcte du pays et l’accès à un avenir clair et prometteur. Chaque vote, glissé dans l’urne, revêt de l’importance et augmente cet investissement national », a réitéré le Guide suprême de la Révolution islamique, avant de rappeler quelques points aux candidats à la présidentielle. L’Honorable Ayatollah Khamenei s’est adressé en ces termes, aux candidats actuels et futurs à la présidentielle : « Faites attention que les élections ne soient pas instrumentalisées pour parvenir à la tête du pouvoir. Elles sont plutôt un moyen pour rehausser la compétence du pays, renforcer l’autorité nationale et glorifier le peuple ; par conséquent, accordez plus d’importance dans votre attitude et votre campagne à cette question. Que personne ne parle ou ne se conduise en sorte que l’ennemi se réjouisse. » La concurrence et la critique justes est un autre point  auquel le Guide suprême de la Révolution islamique a rappelé aux candidats de la 10ème présidentielle. « Chacun de vous a sûrement son mot à dire et naturellement rejette les propos du rival, mais évitez soigneusement, dans ce processus, de dévier de la voie du juste et n’occultez pas les réalités. », a-t-il recommandé. L’Honorable Ayatollah Khamenei a également réaffirmé que la scène de la présidentielle est ouverte sur tous, appelant les candidats à se présenter au peuple afin qu’il agisse avec vigilance comme il l’a discerné. Le Guide suprême de la Révolution islamique a ensuite critiqué ceux qui se démènent vainement pour perturber l’esprit du peuple, dès maintenant à propos des élections du 22 khordad du calendrier iranien (22 juin). Il a réitéré dans ce sens : « Jusqu’à présent une trentaine d’élections ont eu lieu dans le pays, et les responsables de l’époque avaient officiellement garanti la salubrité et la justesse des scrutins. Et c’est justement pour cette même raison que le peuple ne subit pas l’influence des propos de ceux qui cherchent à montrer, dès maintenant, perturbées et branlantes, les élections de la présidentielle.

« Je réitère, pour ma part,  aux autorités d’organiser absolument des élections saines, dans l’esprit de responsabilité. Et que l’on agisse de sorte que les candidats bénéficient d’un large champ de manœuvre et que le peuple, par sa présence massive et enthousiaste, choisit en toute liberté celui qu’il préfère. », a affirmé le Guide suprême de la Révolution islamique avant d’évoquer la prise de position du leadership envers les élections : Il y a toujours et il y aura encore des spéculations et des rumeurs autour de ce sujet. Pour ma part, je glisserai mon bulletin de vote dans l’urne et je ne dirai à personne de voter pour tel ou tel et de ne pas voter à un tel ou tel, puisque il revient au peuple de distinguer lui-même.

« Parfois que je défends le gouvernement, certains en trouvent des sens factices, tandis que c’est par l’esprit d’assumer mon devoir que j’ai soutenu les gouvernements et ceux qui rendent service au pays. Notamment lorsque je constate que le gouvernement qui, plus que les autres s’occupent des déshérités et qui se dresse devant les oppresseurs, est cible des critiques inéquitables. Or, ces propos et ma conduite n’ont aucun rapport avec les élections et n’annoncent  nullement une prise de position électorale. », a réitéré le Guide suprême de la Révolution islamique.

L’Honorable Ayatollah Khamenei a consacré la dernière partie de son intervention à la question irano-américaine. Pour le Guide suprême de la Révolution islamique, le type d’attitude et le genre d’interaction vis-à-vis de l’administration américaine constituent toujours une grande épreuve pour le peuple et le gouvernement iranien. Evoquant la malveillance et l’animosité constantes des hommes d’Etat américains de tout horizon – démocrate et républicain – envers la Révolution islamique et la nation iranienne, le Guide suprême de la Révolution islamique a ajouté : «  la première démarche hostile des Américains consistait à provoquer les opposants et à soutenir les actes séparatistes et terroristes. La même politique se poursuit toujours d’après les renseignements totalement fiables, sous forme des liens entre les éléments américains et les bandes malfaiteurs dans les zones frontalières irano-pakistanaises. »

L’Honorable Ayatollah Khamenei a ensuite mentionné, parmi les actes hostiles des Etats-Unis contre la nation iranienne, le gel des milliards de dollars des avoirs du peuple iranien, le feu vert donné à Saddam  pour attaquer l’Iran et le soutien tous azimuts au régime baathiste durant les 8 années de guerre imposée, aboutissant à la mort en martyr de quelque 300 mille jeunes iraniens, la tragédie de l’attaque par missile contre l’avion de ligne iranien à la dernière année de la guerre imposée, massacrant ainsi froidement trois cents femmes, hommes et enfants. « Est-ce que la nation iranienne pourra-t-elle oublier de telles questions ? », s’est-il interrogé.

Le Guide suprême de la Révolution islamique a fait ensuite référence aux trente ans de sanctions à l’encontre du peuple iranien, au soutien de Washington aux terroristes criminels qui ont perpétré des attentats à l’encontre de nombreuses personnes en Iran, à la tension créée dans la région, au soutien sans ambages ni condition aux criminels sionistes, et à la menace continue de l’Iran d’offensive militaire. « Tout cela sont des signes de l’animosité sans répit des Etats-Unis à l’encontre du peuple iranien. Durant les trente dernières années, les responsables américains ont, à maintes et maintes reprises, offensé le peuple et les responsables iraniens et même parfois, certains d’entre eux sont allés si loin qu’ils ont demandé que cette grande et noble nation soit éradiquée.

En allusion à l’arrivée au pouvoir du nouveau président américain et à la prise en fonction de la nouvelle administration US, le Guide suprême de la Révolution islamique a indiqué : Ils disent avoir tendu la main vers l’Iran tandis que nous, nous disons que si les Etats-Unis cachaient une main de fer dans un gant de velours, ce geste n’avait aucun sens ni de valeur. En référence au message vidéo du président américain, transmis à l’occasion du Nouvel An iranien, l’Honorable Ayatollah Khamenei a affirmé : « Même dans ce message de félicitations, la nation iranienne est jugée encline au terrorisme et en quête de la bombe atomique. » « Est-ce un message de félicitations ou un prolongement des mêmes accusations. », s’est interrogé le Guide suprême de la Révolution islamique avant d’ajouter : Nous ignorons qui vraiment décide aux Etats-Unis, le président ou le Congrès ou des éléments en coulisses. Or, en tout état de cause nous affirmons que la nation iranienne reste logique et lucide dans les questions qui la concernent et elle évite des prises de position émotionnelle. En allusion au dialogue Téhéran-Washington et le slogan de « changement » prôné par le président américain, le Guide suprême de la Révolution islamique a précisé : Si vraiment quelque chose est modifiée, sauf un zeste de changement dans votre lexique, montrez-la ! Votre animosité envers la nation iranienne a-t-elle pris fin ? Avez-vous débloqué les avoirs de l’Iran ? Avez-vous abrogé  les sanctions ? Avez-vous fini les campagnes d’intoxication ? Avez-vous mis un terme au soutien sans ambages ni condition au régime sioniste ?

Pour l’Honorable Ayatollah Khamenei, le changement ne doit pas se résumer dans le verbalisme ni sur le fond de malveillance, et si les américains cherchent à suivre les mêmes objectifs et à ne changer que de tactiques et de politiques, cela ne signifie que de la perfidie et nullement du changement. « Si vous envisagez le changement véridique, il faut le concrétiser dans l’acte. En tout état de cause, que les responsables américains et les autres sachent qu’il est hors de question de leurrer la nation iranienne ou de l’intimider.», a souligné le Guide suprême de la Révolution islamique avant de rappeler que les responsables américains n’avaient pas d’autre option devant eux que le changement. « Si vous ne changez pas, soyez sûrs que ce sont les traditions divines et les nations qui s’en chargeront et vous changeront. », a-t-il réitéré.

Le Guide suprême de la Révolution islamique a conseillé aux responsables américains de réfléchir sur le pourquoi de la haine que ressent l’opinion publique mondiale envers ce pays, considérant les politiques arrogantes et les démarches visant à imposer leur volonté aux nations, ainsi que l’attitude à deux vitesses vis-à-vis de différentes questions, comme les principales raisons d’une réalité et il s’est adressé en ces termes aux responsables américains : Tirez leçon de telles réalités. Renoncez, dans l’intérêt de votre pays et de vous-mêmes, à de telles politiques et conduites, et c’est dans un tel contexte que votre image se changera progressivement chez l’opinion publique mondial. « Réfléchissez sur mes propos, ne les donnez pas bien sûr, aux sionistes pour vous les traduire, mais consultez plutôt des personnes justes et les hommes de bien. », a recommandé le Guide suprême de la Révolution islamique. En récapitulant cette partie de son discours, l’Honorable Ayatollah Khamenei a souligné : Nous disons tant que l’administration américaine poursuite les mêmes méthodes et orientations hostiles de ces trente dernières années, notre nation est la même de ces trente dernières années, une nation qui se renforce chaque jour davantage et devient plus expérimentée. « Notre nation ne tolère pas la rhétorique de menace ni celle de séduction. Certes nous n’avons pas de précédent du nouveau président américain ou de son administration, par conséquent nous baserons notre jugement sur sa conduite et son bilan. », a souligné le Guide suprême de la Révolution islamique.

Au terme de ses propos, l’Honorable Ayatollah Khamenei a exprimé ses regrets et sa profonde affliction envers le décès de l’épouse de l’Imam Khomeiny – que son âme repose au paradis – et il a présenté ses condoléances à l’occasion du décès de cette dame pieuse et vertueuse à la nation iranienne et à la famille de l’Imam. « Endurante et résolue, cette éminente personnalité a été toujours aux côtés de l’Imam dans les moments difficiles et les épreuves les plus dures. Nous sollicitions Dieu tout-puissant de bénir l’âme de l’Imam, celle de son épouse et des ces fils et d’accorder à la nation iranienne de rester toujours reconnaissante envers le vénérable Imam. »

Avant l’intervention du Guide suprême de la Révolution islamique, l’Ayatollah Vaez Tabassi, représentant du Vali faqih au Khorasan et chargé de fonction de curateur du sanctuaire de l’Imam Reza, a présenté ses félicitations à l’occasion de Nowrouz, estimant la nomination de l’an 1388 du calendrier persan en tant qu’année de rajustement du modèle de la consommation, une occasion propice à saisir pour donner plus d’impulsion au mouvement sage, censé concrétiser les objectifs du document des perspectives de vingt années.

700 /