Le site officiel de l'Eminent Guide de la république Islamique d'Iran

Rencontre avec les ambassadeurs des pays islamiques

Vous verrez le jour où la Palestine appartiendra aux Palestiniens

Le 5 juin 2019, à l’occasion de la fête bienheureuse d’Aïd al-Fitr, Le Guide suprême de la Révolution islamique, l’honorable Ayatollah Khamenei, a reçu les hauts responsables de la République islamique, les ambassadeurs des pays musulmans et les différentes couches de la société. Dans son discours, le Guide suprême de la Révolution islamique a déclaré que le message de l’Aïd al-Fitr est celui de l’unité et de la solidarité des nations musulmanes et du retour au concept de l’Oumma islamique. En félicitant l’Aïd al-Fitr aux musulmans du monde entier, l’honorable Ayatollah Khamenei a appelé tous les pays musulmans à se référer au Livre sacré, le saint Coran, source d’unité et de cohésion pour tous les croyants. 
L’honorable Ayatollah Khamenei a demandé à tous les pays islamiques de « se mettre en ordre de bataille face à Israël, vrai ennemi du monde de l’islam, au lieu de s’entre-déchirer ». 
Le Guide suprême de la Révolution islamique a ajouté : « J’appelle ceux des pays musulmans qui cherchent à normaliser avec Israël, quitte à mettre en lambeau l’unité de l’Oumma islamique à se repentir et à revenir. En Libye, les frères s’entre-tuent pour cause de ces mêmes divergences insensées. Pourquoi un pays qui se dit le gardien des lieux saints de l’islam, devra-t-il s’acharner sur la population d’un autre pays musulman et à réduire en cendres ses infrastructures, et ce, pour faire plaisir aux ennemis des nations islamiques ? »
L’honorable Ayatollah Khamenei a appelé Bahreïn à ne pas suivre la voie tracée par l’Arabie saoudite dans le sens d’une normalisation avec le régime de Tel-Aviv : « Riyad finira par vous lâcher et agissez donc avant qu’il ne soit trop tard », a déclaré le Guide suprême de la Révolution islamique.  
Plus loin dans ses propos, l’honorable Ayatollah Khamenei est revenu sur la position de l’Iran vis-à-vis de la question palestinienne. À ce propos, le Guide suprême de la Révolution islamique a souligné : « Depuis son début, la Révolution islamique a exigé le respect des droits du peuple palestinien, tout en tenant tête aux puissances hégémoniques. Et notre résistance va se poursuivre. Quant à Israël, l’Iran n’est pas comme certains dirigeants arabes des années 1970 d’avis qu’il faut jeter à la mer les juifs. Loin de là. Mais l’Iran croit fermement en la nécessité de la lutte élargie du peuple palestinien contre l’occupant jusqu’à ce que ce dernier capitule. C’est une lutte qui devrait couvrir un aspect à la fois militaire, politique et culturel. » 
Le Guide suprême de la Révolution islamique est revenu sur la solution iranienne à la question palestinienne qui pourrait offrir une alternative au Deal du siècle, alternative « bien viable » : dans ce sens, l’honorable Ayatollah Khamenei a déclaré : « L’Iran propose la tenue d’un référendum en Palestine, un référendum auquel prendraient part à la fois musulmans, chrétiens et juifs. Ce sera à l’issue d’un tel référendum que sera décidée la suite à donner à des questions aussi névralgiques que celle des réfugiés palestiniens ou encore le régime politique du futur État palestinien. D’ici là la lutte du peuple palestinien devra se poursuivre. Et grâce à Dieu, le peuple palestinien sortira victorieux de cette lutte à caractère humain et pacifique, inscrite dans un cadre parfaitement logique et rationnel. »
 

700 /