Le site officiel de l'Eminent Guide de la république Islamique d'Iran

Rencontre avec des milliers de commandants de CGRI

Le Guide suprême de la Révolution islamique, l’honorable Ayatollah Khamenei a reçu, dans la matinée [du mercredi 2 octobre], des milliers de commandants du CGRI, et a estimé lors de cette audience que le Corps des Gardiens de la Révolution islamique est une institution fort honorable et en pleine croissance sur la voie de l’excellence et du perfectionnement. En évoquant quelques conseils très importants, il a ensuite ajouté : « Je crois que le CGRI peut faire beaucoup plus de progrès que ce qu’il a déjà fait. »

En faisant allusion à l’échec incontestable de la politique de la pression maximale des États-Unis et à l’insoumission de l’Iran à l’impérialisme, l’honorable Ayatollah Khamenei a déclaré : « Ils ont récemment fait des efforts infructueux avec l'aide de leurs camarades européens pour rencontrer notre président et créer une démonstration de la défaite de l'Iran, mais l'Iran continuera à réduire ses engagements nucléaires avec sérieux et détermination jusqu’à l’atteinte des résultats souhaités. »

En référence aux difficultés liées aux moyens de subsistance des gens, le Leader de la Révolution islamique a affirmé : « Si le regard à l'intérieur du pays est fort, rationnel et djihadiste, cela aura un impact positif sur la subsistance et la vie des gens. »

Le Guide suprême de la Révolution islamique a estimé que le CGRI, parmi les divers phénomènes découlant de la Révolution, possède des caractéristiques rarement observées dans les autres bénédictions de la Révolution.

En expliquant ces caractéristiques, il a ajouté: Le CGRI est né au milieu des moments de grande excitation et des événements de la Révolution, a grandi pendant le tumulte de la Défense Sacrée et a atteint sa maturité. Après la guerre, c’était une période de profonds chocs politiques et culturels entre la Révolution islamique et ses ennemis. Le Corps des Gardiens sans l'erreur et la diversion a pu poursuivre sa croissance et son développement.

L'honorable Ayatollah Khamenei a estimé qu’être confronté au dilemme "excellence ou décadence" est une étape souvent inévitable dans la vie personnelle, politique et sociale des individus, des organisations et même des révolutions et a ajouté : « Le CGRI est sorti de cette période et de ce dilemme la tête haute, et a conservé les éléments essentiels de son identité sans la dégénérescence, la dégradation et a continué à progresser vers l’excellence. »

Le Guide suprême de la Révolution, se référant aux hauts et aux bas [les redressements et les chutes] dans toutes les institutions, a ajouté: « Il y a eu aussi des chutes dans le CGRI, mais je suis fermement convaincu que les hauts dans le CGRI l’emportent sur les chutes et que ce mouvement ascendant continuera vers le progrès et l'excellence. »

À cet égard, il a souligné le champ lumineux et brillant du djihad et du martyre et ajouté: « Trente ans après la Défense Sacrée, le courage du martyr Hamédâni et le jeune martyr adolescent Hodjadji reflète la continuité de fraîcheur et d’identité du CGRI dans ce domaine. »

Le leader de la Révolution a déclaré le critère fondamental: « Pour bien juger chaque ensemble et chaque appareil, il faut comparer ses succès et ses échecs ; de part ce critère le CGRI est désigné comme l'un des ensembles les plus honorables du pays. »

L’honorable Ayatollah Khamenei a ensuite formulé un certain nombre de titres importantes afin de pouvoir juger avec plus de précision en comparant les succès et les échecs du CGR.

Il a rappelé dans le titre et le critère "Innovation et créativité": « Même au début de la guerre, le CGRI avait des problèmes pour obtenir deux mortiers, mais a franchi aujourd'hui une étape importante dans la production et la fabrication d'outils et d'équipements sophistiqués, ainsi que dans les techniques militaires et la défense innovante. »

Le Leader de la Révolution islamique a estimé que "l’engagement puissant dans les divers domaines des services sociaux, des besoins de la population et du pays" est une autre rubrique qui permet de porter des jugements corrects sur les Gardiens de la Révolution.

L'honorable Ayatollah Khamenei, se référant aux activités du chantier de construction de Khâtam al-Anbia en tant que puissant organe exécutif des gouvernements, a souligné les activités générales et efficaces du CGRI dans l’élimination de la pauvreté dans divers endroits du pays, et la présence éminente et décisive de cette institution dans des événements tels que le séisme à Kermânshah et les inondations du début de l’année. « L’ensemble des travaux du CGRI dans le domaine des services, de la société et des citoyens n'est comparable à aucune autre organisation ni à aucun autre appareil, cela est sans précédent dans les organisations militaires du monde. » a-t-il affirmé.

Dans une autre rubrique, il a également estimé que "les activités du CGRI dans le domaine de la culture, de l'art et de la pensée" sont notoires et a ajouté: « Le regard et le rôle du CGRI dans la géographie de la résistance de la région" constituent un autre critère permettant de juger le Corps des gardiens de la révolution islamique. »

Saluant les capacités du groupe de résistance massive dans la confrontation au front uni de la mécréance et de la cruauté, l’honorable Ayatollah Khamenei a ajouté: « Le rôle du corps des gardiens de la Révolution islamique dans cette région est si important qu’il a suscité une hostilité évidente des arrogants et du front des mauvais du monde, ce qui est un grand honneur pour le CGRI. »

Le Leader de la Révolution a qualifié "l'effort pour la préservation de la spiritualité" un thème très important que le CGRI a pris au sérieux et a essayé d'utiliser la pluie de miséricorde de la spiritualité pour sa fraîcheur, sa beauté et sa dignité.

L’honorable Ayatollah Khamenei a résumé cette partie de son intervention en ces termes: « Le CGRI, durant sa vie pleine de bénédictions dans le domaine du matériel et des logiciels, a avancé sur la voie de l’excellence et du progrès, il a pris un essor remarquable. »

Faisant référence aux hostilités continues des États-Unis, du front de l'arrogance et de leur ingérence face au CGRI dont l’excellent exemple est la sanction du CGRI, le Guide suprême de la Révolution islamique a déclaré: « Ces hostilités, dues aux succès et aux avancées du CGRI, augmenteront l’honneur du CGRI aux yeux de ses amis et même de ses ennemis. »

L'honorable Ayatollah Khamenei a appelé les Gardiens de la Révolution leurs enfants et a ajouté: "Je suis satisfait à cent pourcent des Gardiens de la révolution, mais je ne suis pas assez convaincu à ce degré de leurs progrès ; je crois que cette institution peut se développer dix fois plus et même cent fois plus, en fonction de ses capacités et de ses talents. »

Il a présenté huit recommandations pour poursuivre le mouvement en constante évolution du corps des gardiens de la Révolution islamique.

"Ne laissez en aucun cas le CGRI devenir vieux, conservateur et persuadé des circonstances actuelles." C’était la première recommandation de l'honorable Ayatollah Khamenei. À cet égard, il a déclaré: « Pour que la spiritualité des jeunes puisse continuer dans le CGRI et ne pas atteindre le stade du vieillissement, la poursuite des jeunes commencée dans le CGRI doit être préservée, ainsi que la modernisation et l’utilisation des moyens créatifs, et avec le transfert de l’éducation religieuse et révolutionnaire et de l’esprit des martyrs renommés, la rupture entre les générations sera prévenue. »

A suivre...

 

700 /