Bureau du Guide Suprême de la Révolution

Le guide de la Révolution a rencontré la famille du martyr général Haj Qassem Soleimani :

"Par la bénédiction du sang de ce cher martyr, la Résistance prospère"

 

Le Guide de la Révolution islamique a rencontré dans la matinée du samedi 1er janvier 2022, la famille du martyr Haj Qassem Soleimani ainsi que certains de ses anciens camarades de combat. Lors de cette réunion, il a déclaré que la droiture et la sincérité ont été les maîtres mots de la vie de Soleimani et c’est grâce à cela qu’il est aujourd’hui un modèle pour tous les jeunes de la région. Il ajoute à propos de cela : “Notre cher Soleimani a été et est toujours la plus grande figure patriotique et communautaire de la nation iranienne et de la oummah islamique respectivement.”

Le Guide de la Révolution a décrit l’assassinat du Général Soleimani comme étant un évènement national et d’un point de vue islamique, international en ajoutant : “Le peuple est le premier parmi tous à reconnaître la valeur immense du cher martyr Haj Qassem, notamment à travers les comémorations populaires et innovantes qui sont organisées dans tout le pays en son nom.”

Il étaye son propos par des versets coraniques en ajoutant : “La droiture et la sincérité sont l’essence de l’école de Soleimani. Grâce à ces deux valeurs, sa vie ainsi que son martyr ont baigné dans la bénédiction. La manière par laquelle il est tombé martyr est une preuve incontestable de tout cela, autant pour les croyants que pour les ennemis de l’islam.”

L’Ayatollah Khamenei a rappelé que les bénédictions remplissant la vie de Soleimani découlent de sa fidélité et de sa sincérité envers son pacte avec Dieu et son engagement envers les idéaux islamiques de l’Imam Khomeini et de la Révolution. Il déclare à ce sujet :  “Notre cher général a supporté corps et âme toutes les difficultés du chemin menant aux objectifs de la Révolution et a accompli ses responsabilités sans faille vis-à-vis de la nation iranienne et de la communauté islamique."

En critiquant ceux qui essaient - naïvement ou pas - de promouvoir la parole de l’ennemi en opposant faussement la nation à la oummah, il dit : “Haj Qassem a prouvé que l’on peut être à la fois la plus grande figure patriotique et communautaire de la nation et de la oummah respectivement.”

Après avoir rappelé les dizaines de millions de personnes qui se sont déplacées pour le cortège funéraire du commandant, le guide de la Révolution a ajouté que : “Cet événement nous montre tous que Haj Qassem a été et est la figure la plus patriotique de la nation tout en augmentant son influence et sa mémoire chaque jour dans le monde islamique. Il a été et est la plus grande figure communautaire de la oummah.”
 
L’Ayatollah Khamenei a décrit Haj Qassem comme étant le symbole d’un dévouement incroyable et infatigable en déclarant que : “Dans toutes ses activités, le héros de la nation iranienne s’efforçait d’être le plus courageux possible tout en restant réfléchi. Il avait une connaissance poussée de l’ennemi et de ses capacités, et n’avait aucune peur de la confrontation. C’est ainsi que sa force et sa perspicacité lui permettaient d’accomplir des choses extraordinaires.”

L’admiration qu’a le peuple pour Haj Qassem est le fruit de sa sincérité et de sa loyauté envers Dieu. Le Guide de la Révolution a ensuite défini la sincérité de Haj Qassem et l’effort qu’il a entrepris pour Dieu, comme étant une source de subsistance sans égal dans chacune de ses actions : “Il évitait d’être vu et ne mettait jamais en avant ses accomplissements. Son cortège de dizaines de milliers de personnes et la manière dont il est connu dans le monde sont les premières des récompenses divines qui lui sont accordées par Dieu dans ce monde.”

En se référant au martyr Soleimani comme un modèle et un héros de la jeunesse du monde islamique en général et un héros de la région plus particulièrement, il a déclaré : “Aujourd’hui, Soleimani est un symbole d’espoir, de confiance en soi, de courage, et le secret de la résistance et de la victoire de notre région. Comme certains l’ont affirmé à juste titre, le martyr Soleimani, pour ses ennemis, est bien plus dangereux que le général Soleimani."

L’Ayatollah Khamenei a ajouté : “Les ennemis pensaient qu’avec le martyre de Qassem Soleimani, d’Abou Mahdi et de leurs compagnons, ce serait terminé, mais aujourd’hui, grâce à la bénédiction de ce précieux sang versé injustement, les Américains ont fui l’Afghanistan. En Irak, ils ont été contraints de faire semblant de partir et d’annoncer qu’à partir de maintenant, ils n’occuperont plus qu’un rôle de conseillers, sans présence militaire. Les Irakiens devront suivre cette affaire avec vigilance. Au Yémen et au Liban, le front de la résistance avance, en Syrie, l’ennemi est tenu en échec et se trouve dans le désespoir face à l’avenir. En général, comparé à il y a deux ans, le mouvement de résistance et d’anti-impérialisme dans la région est bien plus prospère, plus dynamique et plus porteur d’espoir."

En donnant un exemple de comportement profondément gentil du martyr Soleimani envers les enfants des martyrs, le Guide de la Révolution a rappelé que : “Ce cher martyr qui avait une compassion sans limite envers les familles des martyr, se montrait à l’inverse, intransigeant envers les criminels et les corrompus de l’intérieur et de l’extérieur du pays, à tel point que la nouvelle de sa présence dans une zone de combat suffisait à détruire le moral de l’ennemi.”

L’Ayatollah Khamenei a affirmé que la censure et le traitement arrogant qu’ont appliqué les réseaux sociaux sur les contenus traitant du martyr Soleimani sont des signes évidents de peur. Rien que le fait d’évoquer son nom les effraie car ils ont peur de la propagation de ce modèle qu’est Haj Qassem, il ajoute à cela : “Dans le monde d’aujourd’hui, ce sont les arrogants qui ont la mainmise sur internet et ce fait devrait alerter les responsables du pays afin de prendre les mesures nécessaires pour que l’ennemi ne puisse pas agir comme il le souhaite.”    

L’Ayatollah Khamenei a qualifié le martyr Soleimani comme étant une réalité durable et éternelle et a ajouté : “Ces assassins comme Trump et autres feront partie des oubliés et seront jetés dans les déchets de l’histoire après avoir payé le prix de leurs crimes.”

Le Guide Suprême a salué la famille des camarades de combat et des amis du martyr Soleimani et en particulier le général Qaani, commandant de la force Al-Quds des gardiens de la Révolution pour avoir mené en avant la ligne bénie de la Résistance en déclarant à ce propos : “Dieu a promis à ceux qui vont dans le sens de Sa volonté et de Ses objectifs, la Protection et la Victoire. La nation iranienne sera également inclue dans cette promesse qui remplit d’espoir.”

Avant le discours du Guide de la Révolution Islamique, Madame Zeinab Soleimani, fille du martyr et responsable de la fondation “Martyr Soleimani”, a présenté un rapport détaillant les activités de cette fondation ainsi que les mesures prises au siège populaire de la commémoration de la deuxième année des martyrs de la Résistance.


Le général Salaami, commandant en chef du corps des gardiens de la Révolution Islamique a décrit le martyr Soleimani comme une vérité actuelle et inspirante pour la jeunesse de la Oummah islamique et a ajouté : “l’ennemi avait pour intention d’éteindre la lumière de la Résistance par ce crime mais le miracle du sang de ces honorables martyrs a fait avancer la Résistance et a réussi à faire reculer l’ennemi sur tous les fronts.”

 

700 /