Bureau du Guide Suprême de la Révolution

Rencontre avec des infirmiers et familles des martyrs du domaine de la santé

Si vous ne racontez pas les faits tels quels, l’ennemi le fera à sa façon

Lors de la rencontre de ce matin avec les infirmiers et les familles de martyrs du domaine de la santé, le Guide Suprême de la Révolution Islamique a qualifié le comportement et les paroles de Zeynab Al-Kubra (que la paix de Dieu soit sur elle) comme étant une manifestation de la grandeur du pouvoir spirituel et intellectuel de la femme. Il explique par la suite les différentes dimensions de la valeur du métier d’infirmier et les difficultés de ce travail honorable. Il insiste également sur la principale revendication de la communauté infirmière qui est le renforcement de leur secteur. C’est une revendication juste et elle doit être considérée comme une nécessité et un devoir par les différents responsables politiques pour l’avenir du pays. 

À l’occasion de l’anniversaire de la Dame Zeynab (p) et de la journée des infirmiers, il a félicité chaque personne militante et active dans le domaine du soin de la santé. Malgré tous les efforts qui depuis de nombreuses années jusqu’à aujourd’hui ont été tentés principalement par les Occidentaux pour humilier la femme, la grande Dame de Karbala a prouvé à toute l’humanité et a gravé dans l’histoire que la femme peut être un immense océan de patience et d’endurance et qu’elle peut atteindre les hauts sommets de la grandeur et de la sagesse.

Le Guide de la Révolution a qualifié d’indescriptibles la patience et l’endurance dont a fait preuve la Dame Zeynab face aux calamités et a ajouté : “la patience et l’endurance face aux martyres de dix-huit être chers dont son noble frère et l’argument de Dieu sur terre, le Maître des martyrs ainsi que deux de ses propres enfants.”, “la patience face à l’humiliation des voyous qui ont osé l’insulter”, “porter la lourde responsabilité de rassembler et de prendre soin de dizaines de femmes et enfants en deuil” et “la belle patience dont elle a fait preuve dans les soins apportés à l’imam Sajjad (p).” Ceux-ci sont les manifestations du caractère grandiose et de la force spirituelle de la Dame Zeynab (p) en tant que femme.

Pour expliquer le comportement sage et la force intellectuelle de cette grande Dame, l’Ayatollah Khamenei a rappelé la position qu’elle a tenu et les paroles surprenantes qu’elle a formulé face aux tyrans Ibn Zyad et Yazid et a déclaré : “Contrairement à l’autorité dont elle a fait preuve face au tyrans, devant le peuple, elle tentait d’expliquer la situation et de les sermonner en employant un ton plein de reproches ce qui a mené plus tard au soulèvement des repentis à Kufa.”

Le Guide de la Révolution a considéré “son combat pour le récit et l’explication véridique des faits” comme une autre dimension de la sagesse et de la gestion globale de la situation par la Dame Zeynab et a ajouté : “Avec le récit véridique influent et durable qu’elle a formulé de l’évènement de Karbala n’a pas laissé l’opportunité à l’ennemi de distordre la vérité."

En insistant sur la nécessité de fournir un récit véridique des différents événements concernant les réalités de la société, l’histoire de la Révolution, la guerre défensive sacrée et les divers événements survenus au cours de ces quarante-deux dernières années, le Guide de la Révolution a déclaré : “Si cela n’est pas fait, et pour certains cas cela ne l’a pas été jusqu’à maintenant, l’ennemi produira son propre récit qui déformera la réalité de l’opinion publique. Ainsi, le rôle de l’oppresseur et de l’opprimé seront inversés et il poursuivra et justifiera ses actions oppressives de manière continue.”

Dans une autre partie de son discours, sur les valeurs du métier d’infirmier, l’Ayatollah Khamenei a déclaré : “Le point central de toutes ces valeurs est l’aide aux personnes qui en ont bien, c’est-à-dire les malades qui ont besoin de l’attention et de l’aide des infirmiers.”

Le Guide de la Révolution rappelle que le métier d’infirmier est une source de récompenses divines importante et a ajouté à cela : “Le sentiment de sécurité et de tranquillité créé par les infirmiers pour les patients, leurs proches et pour toute la population en général est une autre des valeurs importantes du métier d’infirmier. C’est pour cela que la nation leur doit beaucoup.”.

Le Guide de la Révolution rappelle comment les arrogants et impérialistes qui ont soutenu Saddam ont été heureux de voir le malheur du peuple iranien. Il donne pour exemple le soutien de ces derniers lors des bombardements chimiques des villes frontalières de l’Iran ou encore, plus récemment l’embargo exercé sur les médicaments à l’encontre de la nation iranienne. À cela, il ajoute : “Compte-tenu de ces faits, lorsque les infirmiers avec effort et abnégation arrivent à faire sourire les patients et leurs proches, ils réussissent en réalité à s’opposer et à combattre les puissances arrogantes et haineuses du monde. On peut considérer cela comme une des valeurs importantes du métier d’infirmier dans un Iran islamique.”

 L’Ayatollah Khamenei a qualifié la nature du métier d’infirmier de très difficile. L’essentiel de l’activité des infirmiers est d’observer la douleur et les peines que les patients ressentent et doivent surveiller cela sans arrêt. Il ajoute : “Dans certaines périodes telles que la guerre défensive sacrée et la pandémie de la Covid-19, ces difficultés se sont même intensifiées.”

Le Guide de la Révolution poursuit ainsi : “Tout comme les médecins, infirmiers et ambulanciers qui ont répondu présents lors des bombardements de la guerre défensive sacrée, les soignants ont également augmenté leurs heures de travail, réduit leurs congés et travaillé pendant les vacances de Norouz durant la pandémie du Coronavirus. Ils ont fait tout cela en observant leurs patients et collègues mourir autour d’eux et ont pris le risque d’être contaminés."

Soulignant que la nation doit comprendre et valoriser ces difficultés, il a rappelé la présence de groupes tels que des étudiants, des universitaires et des jeunes pour aider les infirmiers dans la période du Corona et les a décrits comme des exemples brillants de solidarité. Il a également ajouté : "Cet engagement et ce sens des responsabilités, qui s'est exprimé à plusieurs reprises comme la Révolution ou encore la guerre défensive sacrée, montre l'identité vibrante, active et consciencieuse de la nation iranienne."

Le Guide Suprême de la Révolution a considéré le grand mouvement scientifique du pays comme un signe et un produit de cette identité croissante et a fait remarquer : “Des héros tels que les martyrs Soleimani, Fakhrizadeh et Shahriari sont le fruit de cette identité et de cette vérité grandiose.”

Se référant à la vacuité du récit artistique des épreuves et des difficultés du travail infirmier, et aux nombreux contextes et thèmes artistiques pour aborder ces événements, il a déclaré : “Les artistes responsables et engagés devraient venir au devant de la scène afin de présenter cet immense capital culturel sous différentes formes artistiques.”

L'ayatollah Khamenei a ensuite mis l'accent sur la question des revendications des infirmiers et a déclaré : ”La principale revendication des infirmiers se résume en une phrase « renforcer la communauté infirmière », c’est une nécessité pour le présent et l'avenir du pays.” 

Il a ajouté: "Les événements autour du Corona ont montré que si la communauté infirmière n'est pas renforcée, nos institutions seront fragilisées au moment où on en aura le plus besoin."

Le Guide suprême de la Révolution a qualifié la “mise en œuvre de la loi sur la tarification des services infirmiers” comme étant l’une des demandes spécifiques des infirmiers, et en rappelant ses précédentes insistances à cet égard, a déclaré : ”Cette loi a été adoptée il y a quatorze ans, mais malheureusement, jusqu'au dernier jour du gouvernement précédent, cette loi n’a pas été mise en oeuvre et j'insiste pour que le ministère de la Santé poursuive et applique la question des tarifications dans ce gouvernement.” 

“Le manque d'infirmiers nécessaires par rapport au nombre de lits d’hôpitaux” ainsi que la question de la “sécurité d'emploi" sont les deux autres revendications que le Guide de la Révolution estime nécessaire leur mise en œuvre. Il ajoute : “Durant certaines périodes, comme celle de la Covid-19, un recrutement urgent d’infirmiers a eu lieu mais les contrats qui ont été conclus n’ont été que des contrats à court terme. Après un certain temps, ces infirmiers ont été licenciés. Alors que les infirmiers devraient jouir d’une sécurité d’emploi et ne doivent pas être considérés comme des travailleurs saisonniers.”

La reconstruction du réseau de santé du pays et la répartition équitable des médecins sur le territoire sont deux autres points soulevés par le Guide de la Révolution au sujet du système de santé.

Se référant aux très bons effets et réalisations du système de santé dans les années 60 et au début des années 70, qui était plus concentré sur la santé et la prévention, il a rappelé : “Certes, les soins sont nécessaires, mais la prévention est meilleure que cela, et le système de santé doit être repensé et renforcé pour assurer la santé d’un plus grand nombre de personnes et à moindre coût.”

L'ayatollah Khamenei a qualifié la répartition des médecins sur le territoire d’inéquitable et a ajouté : “Je ne commenterai pas la question de la pénurie ou de l'insuffisance de médecins. Par contre, la répartition des médecins dans différentes parties du pays n'est pas équitable et cette question doit être prise en compte.”

À la fin de son discours, le Guide suprême de la Révolution a appelé à s'en remettre à Dieu Tout-Puissant, c'est-à-dire au travail et à l'effort, tout en faisant confiance à la promesse de la bénédiction divine et de l'aide dans tous les domaines de la vie et du pays. Il a également exprimé l’espoir que l’avenir de la nation iranienne sera meilleur qu'aujourd'hui. Il clôture son discours par ces mots : “Que Dieu rende la nation iranienne victorieuse et fière dans tous les domaines de confrontation avec les ennemis.”

Avant le discours du Guide de la révolution islamique, le Dr Einollahi - ministre de la Santé, du Soin et de l'Éducation médicale - a salué les efforts des infirmiers et du personnel médical au cours des derniers vingt-deux mois de confrontation avec le Corona.

En se référant à la production du vaccin contre le coronavirus dans cinq centres de recherche nationaux et à l'approvisionnement et l’administration de plus de 110 millions de doses de vaccin, il dit : “À ce jour, 74 % des personnes ont reçu les deux doses et 86 % en ont reçu une seule.”

M. Einollahi a également abordé les préoccupations de la communauté infirmière ainsi que la réduction du coût des soins, le renforcement du plan du médecin de famille et du système de référence. Il a ensuite évoqué le soutien à la production nationale de médicaments et d'équipements essentiels, le développement du tourisme de santé et la mise en œuvre des politiques de croissance démographique. Il a présenté tous ces points comme étant les priorités du Ministère de la Santé et du Soin ainsi que de l'Éducation médicale.

700 /